Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Cadillac DTS apaisera la soif de luxe des Nord-Américains

La Cadillac DTS apaisera la soif de luxe des Nord-Américains

Par ,

Grâce à l'incroyable facilité avec laquelle les compagnies automobiles européennes et japonaises vendent aux Canadiens des voitures dispendieuses qu'ils ne peuvent apprécier pleinement ici ou même sur le continent, les conducteurs du pays n'ont pas beaucoup de choix quand vient le temps de se procurer un véhicule de luxe conçu selon les réalités nord-américaines.

Il y a certainement la Lincoln Town Car qui, au Canada, semble servir principalement de limousine. On retrouve aussi la Cadillac DeVille, hautement populaire auprès de la clientèle plus âgée à la recherche d'une voiture développée spécifiquement pour une conduite nord-américaine.

Aussi excellentes que puissent être un grand nombre de marques importées, elles se concentrent d'abord et avant tout sur des conditions de conduite domestiques ou, autrement dit, étrangères à celles que l'on connaît au Canada ou aux États-Unis. En Europe, par exemple, les autoroutes sans limite de vitesse et les routes ultra sinueuses abondent. C'est pourquoi les voitures sont si petites et difficiles à conduire. Elles ne sont pas aussi bonnes sur les autoroutes rectilignes et endommagées où la limite de vitesse les place toutes sur un pied d'égalité après 10 secondes.

Cadillac, la division de luxe de GM, a elle-même joint les rangs des constructeurs offrant le genre de voitures à propulsion dont raffolent les Européens, connaissant d'ailleurs beaucoup de succès avec ses modèles CTS, XLR et STS.

Mais beaucoup ont fait l'achat d'une DeVille, et Cadillac ne voulait pas les abandonner - ni les profits importants qu'ils ont engendrés. Il fallait les garder satisfaits.

Cette opération s'est avérée assez simple, à savoir rendre la nouvelle DeVille - maintenant appelée DTS - semblable aux CTS, STS et ainsi de suite, tout en offrant la conduite et les agréments habituels de Cadillac dans un ensemble mieux ficelé. On s'en rend particulièrement compte avec l'intérieur plus élégant.

C'est du moins ainsi que voit les choses Jim Taylor, le Canadien autrefois en charge de la conception des CTS, STS et SRX et désormais directeur général de Cadillac.

«Un tout nouvel intérieur et un extérieur nouveau à 75 % seront plus que n'en demandent les acheteurs de la DTS», a déclaré Taylor.

«Ce groupe d'acheteurs est incroyablement loyal à l'actuelle DeVille, mais le nouveau modèle devait quand même avoir l'air moderne», a-t-il renchéri. «Ils ne veulent pas continuer à acheter un modèle qui est exactement le même. Ils veulent qu'on sache qu'ils ont un nouveau modèle, que leurs amis disent : «Oh ! Tu as le petit nouveau!»

L'objectif premier du design extérieur, selon Taylor, est de rejoindre la famille, étant donné que le précédent s'en éloignait trop. Maintenant, on sait tout de suite que la DTS est une Cadillac.»

D'accord à 100 %, surtout grâce aux phares avant et arrière qui composent en grande partie le stylisme distinctif de la gamme Cadillac. Ces contours sont parmi les plus reconnaissables dans l'industrie à l'heure actuelle et ils seront visibles chez les concessionnaires Cadillac à l'automne.

Toutefois, trop de changements aurait aliéné la clientèle fidèle de la compagnie, qui achète entre 50 000 et 60 000 unités par année.