Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le programme « Cash for Clunkers » en plein essor aux É.-U.

Le programme « Cash for Clunkers » en plein essor aux É.-U.

Le Canada rumine toujours Par ,

Le 27 juillet 2009, le soi-disant programme de recyclage de véhicules américain d’un milliard de dollars baptisé « Cash for Clunkers » fut officiellement lancé. Il avance maintenant à toute allure.

Le programme « Cash for Clunkers » a cependant été victime de son succès. Moins de six jours après sa mise en application vendredi dernier, il a déjà été suspendu, faute de fonds.


Selon les différentes sources, en six jours à peine, plus de 25 000 véhicules avaient déjà été approuvés aux fins du programme. En revanche, plus de 225 000 véhicules avaient été inscrits depuis l’annonce du programme il y a quelques semaines, et ils attendent toujours leur approbation.

Si tous ces projets sont acceptés, et jusqu’à maintenant « Cash for Clunkers » a un taux de rejet inférieur à 1 %, la somme totale d’un milliard de dollars consacrée au programme serait déjà épuisée. Le gouvernement américain tentera toutefois de trouver des fonds supplémentaires avant le début des vacances parlementaires en août.

Le gouvernement canadien observe le déroulement avec intérêt. Mais il n’a toujours pas sorti ses clés, ni son portefeuille, de ses poches. Avant de regarder ce qui le fait hésiter, examinons le programme américain.

Les É.-U. investissent un milliard
D’abord, « Cash for Clunkers » n’est pas son nom officiel. Il s’agit plutôt du « Car Allowance Rebate Systems », ou CARS, qu’on peut trouver sur Internet à www.cars.gov.

Voici l’essentiel de l’initiative CARS :

• Les propriétaires de véhicules considérés comme pollueurs et/ou énergivores peuvent échanger leur véhicule contre des primesgouvernementales de 3 500 à 4 500 $ sur l’achat d’un nouveau véhicule plus propre et éco-énergétique.

• En règle générale, les véhicules remis devront consommer plus de 13,1 litres/100 km en moyenne et être immatriculés et assurés par le propriétaire actuel pour une période de douze mois consécutifs avant l’échange.

• Les véhicules remis ne doivent pas avoir plus de 25 ans.