Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les meilleurs moteurs de 2017 selon Wards

Les meilleurs moteurs de 2017 selon Wards

Sept turbos, trois hybrides, zéro V8 Par ,

Quels sont les meilleurs moteurs de 2017? Après avoir évalué 40 véhicules différents l’automne dernier (tous avec un prix de base inférieur à 62 000 $US), l’équipe de WardsAuto — l’une des références les plus sérieuses dans l’industrie automobile — a récemment publié son classement annuel, qui comprend 7 turbos et 3 hybrides.

Les constructeurs gagnants ont été honorés lors d’une cérémonie spéciale dans le cadre du Salon de l’auto de Détroit 2017.

Pour la première fois en 23 ans, aucun V8 ne figure dans la liste. Ce n’est pas une grande surprise quand on connaît la tendance actuelle : à peu près tout le monde opte pour de plus petits moteurs, souvent turbocompressés, à injection directe ou utilisant une quelconque forme d’électrification pour générer une puissance jadis réservée aux grosses mécaniques.

6-cylindres turbocompressé de 3,0 litres (BMW M240i)

Plus que le moteur N55 de 365 chevaux de la nouvelle M2, c’est le 6-cylindres turbo B58 de la M240i qui a impressionné WardsAuto. « Il s’avère étonnamment rapide et incroyablement doux, en plus de consommer moins d’essence que certains 4-cylindres turbos que nous avons testés », peut-on lire. Ce moteur génère maintenant 335 chevaux (+15) et 369 livres-pied de couple (plus que la M2), ce qui donne une accélération de 0 à 60 mi/h (97 km/h) en 4,4 secondes.

Moteur électrique avec génératrice à 4 cylindres de 1,5 litre (Chevrolet Volt)

Le système Voltec de 2e génération de General Motors demeure l’un des plus innovateurs et explosifs jamais conçus, selon WardsAuto. En plus de fournir un couple instantané de près de 300 livres-pied, il peut parcourir jusqu’à 85 kilomètres en mode électrique. L’intervention du prolongateur d’autonomie se fait silencieusement et rend la conduite sur de longues distances très apaisante.

Ne manquez pas notre plus récent essai routier de la Chevrolet Volt.

Hybride électrique/essence avec V6 de 3,6 litres (Chrysler Pacifica Hybride)

On a ici 2 moteurs électriques et un V6 de 3,6 litres hautement retravaillé qui procurent une autonomie électrique de 53 kilomètres et totale de plus de 900 kilomètres. La consommation moyenne réelle est de seulement 7,8 L/100 km. Révolutionnaire aux yeux de WardsAuto, la Pacifica Hybride éblouit « en offrant une expérience de conduite efficace et transparente sans sacrifier son généreux espace intérieur ni son roulement confortable ».

4-cylindres turbocompressé de 2,3 litres (Ford Focus RS)

Le plus excitant à conduire parmi tous les 40 moteurs et systèmes évalués par WardsAuto cette année, le 4-cylindres EcoBoost de 2,3 litres de l’ultra sportive Focus RS déchaîne 350 chevaux (et un couple de 350 livres-pied) sans interruption à l’accélération. Malgré cela, la voiture demeure étonnamment civilisée au quotidien — c’est la compacte sport de l’année 2017 selon Auto123.com.

Hybride électrique/essence à 4 cylindres de 2,0 litres (Honda Accord Hybrid)

Parmi les hybrides, celle-ci offre possiblement le meilleur équilibre entre performance et économie de carburant (quelques essayeurs de WardsAuto ont enregistré 5 L/100 km). Jumelant un 4-cylindres de 2,0 litres à cycle Atkinson avec un moteur électrique pour créer une puissance de 212 chevaux, mais surtout un couple de 232 livres-pied accessible de 0 à 2 000 tours/minute, l’Accord Hybrid peut faire croire à plusieurs qu’il ne s’agit pas du tout d’une voiture hybride tellement son système fonctionne rondement.

Ne manquez pas notre essai routier de la Honda Accord Hybrid 2017.

4-cylindres turbocompressé de 1,4 litre (Hyundai Elantra Eco)

Malheureusement, ce petit moteur appelé « Kappa » n’est pas disponible au Canada, seulement aux États-Unis. C’est dommage, parce qu’il allie raffinement (appuyé par une boîte à double embrayage à 7 rapports), performance (plus de puissance ressentie que les 128 chevaux annoncés) et économie d’essence (5,8 L/100 km).

Ceci étant dit, les nouvelles Hyundai Elantra et Elantra Sport 2017 sont assez impressionnantes elles aussi…

V6 turbocompressé de 3,0 litres (Infiniti Q50 Red Sport 400)

Ce spectaculaire V6 biturbo de 3,0 litres développant 400 chevaux place Infiniti nez à nez avec ses rivales allemandes sur le plan de la motorisation, selon WardsAuto (« enfoncez l’accélérateur et préparez-vous à être projeté au fond de votre siège »). Il est aussi doux comme de la soie, silencieux au besoin et capable de consommer avec modération (10,2 L/100 km).

Nous avons 4 essais routiers de la nouvelle Infiniti Q50 à vous proposer, dont 2 en version Red Sport 400, alors prenez le temps de les consulter. En passant, ce moteur de 400 chevaux peut également se retrouver sous le capot du nouveau coupé Q60 :

4-cylindres turbocompressé de 2,5 litres (Mazda CX-9)

Qui de mieux que Mazda avec sa technologie SKYACTIV pour nous vendre l’idée d’un 4-cylindres dans un multisegment à 7 places? Un turbocompresseur, l’injection directe et un design de culasse ingénieux aident ce moteur de 2,5 litres à fournir un excellent couple à bas et à moyen régimes, comme le ferait un V6. On profite de 227 chevaux avec de l’essence ordinaire ou 250 chevaux avec du super — de quoi maximiser le côté « Vroum-Vroum » du gros Mazda.

Ne manquez pas nos essais routiers du Mazda CX-9, élu VUS intermédiaire de l’année 2017 par Auto123.com.

4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres (Mercedes-Benz C 300)

Les chiffres sont fort respectables (241 chevaux, 273 livres-pied), mais c’est la façon dont coule la puissance qui a épaté le jury de WardsAuto. Livrant son couple maximal dès 1 300 tours/minute, « ce moteur à injection directe fonce très fort jusqu’à la zone rouge tout en faisant preuve d’un grand raffinement qui fait mentir sa performance explosive ».

Nous avons testé le coupé C 300 4MATIC l’été dernier, alors cliquez sur le lien pour en apprendre davantage.

4-cylindres turbocompressé/suralimenté de 2,0 litres (Volvo V60 Polestar)

Encore un 4-cylindres de 2,0 litres, mais celui-ci est différent : il emploie à la fois un compresseur à l’admission et une turbine à l’échappement, ce qui donne une puissance de 362 chevaux et un ratio de 181 ch/L. Incroyable, n’est-ce pas? Comparé au T6 du multisegment XC90 (316 chevaux), ce moteur comprend un plus gros turbocompresseur, de nouvelles bielles, de nouveaux arbres à cames, une plus grosse prise d’air et une pompe à essence de plus grande capacité. Vous atteindrez 60 mi/h (97 km/h) en 4,5 secondes.