Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

NASCAR: Patrick Carpentier améliore le comportement de sa voiture

NASCAR: Patrick Carpentier améliore le comportement de sa voiture

Par ,

Le soleil et la température chaude étaient de retour ce matin au circuit ovale d’un mille du New Hampshire Motor Speedway où sera tenue la course de la Coupe Sprint.

Le Québécois Patrick Carpentier, aux commandes de la Toyota Camry No 36 de l’écurie Tommy Baldwin Racing, a effectué ce matin plusieurs courtes sorties en piste en faisant apporter plusieurs changements à la suspension.

Il a réalisé le 38e temps, en 30,075 secondes à la vitesse moyenne de 126,643 m/h. Reed Sorensen a inscrit le meilleur chrono à la vitesse de 128,472 m/h, Patrick n’accusant du recul infime de 0,428 seconde, ce qui démontre à quel point la compétition est serrée en Coupe Sprint.

« La voiture est mal ajustée, et Patrick a effectué des courts runs en piste pour simuler des qualifications. Le train avant sautille en entrée de virage, ce qui lui fait perdre du temps. L’équipe cherche à éliminer ce défaut de tenue de route, » a expliqué Robert Desrosiers, l’agent de Carpentier, à Auto123.com.

La météo est demeurée clémente en après-midi pour la deuxième et dernière séance d’essais libres. Pas de pluie! C’est cette fois Martin Truex Jr (Chevolet) qui a inscrit le meilleur temps en 29,713 secondes devant Jimmie Johnson (Chevrolet) et Greg Biffle (Ford).

Quant à Carpentier, il a réussi à améliorer le comportement de sa voiture, effectuant encore une fois de courtes sorties en piste. Il se classe finalement 27e, avec un chrono de 30,032 secondes à la vitesse de 126,825.

On suivra sa performance dimanche lors de la course dont le départ sera donné demain, dimanche, à 14 heures.

Lors d’une conférence de presse donnée en avant-midi, le légendaire Richard Petty a répondu aux questions des journalistes concernant le retrait du soutien que donnait Chevrolet à certaines équipes.

« Les équipes profitaient du soutien du constructeur pour effectuer des essais en soufflerie ou essayer des composantes du moteur, » a-t-il déclaré.

« Mais si cette aide n’existe plus, les équipes arrivent à survivre. Elles se passeront de ces essais, tout simplement. Depuis que je fais de la course, j’ai vu à au moins trois reprises des constructeurs retirer leur soutien, et les équipes ont survécu. Elles vont s’adapter, c’est tout. » Selon lui, l'avenir de NASCAR est assuré.


photo:Philippe Champoux - Auto123.com
Gallerie de l'article