Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

New York 2024 : un Nissan Kicks 2025 à 4 roues, et la promesse d’un prix alléchant

Nissan Kicks 2025 | Photo : D.Rufiange
Le meilleur taux d'intérêt
Daniel Rufiange
Nissan promet un prix compétitif pour cette nouvelle génération du petit VUS.

New York, New York – Le Nissan Kicks 2025 a officiellement été présenté au Salon de l’auto de New York. Oubliez cependant la conférence de presse à grand déploiement, le soulèvement de la toile pour nous faire voir le modèle, et le montage vidéo tonitruant qui accompagne généralement ce genre d’événement. 

Plutôt, Nissan a procédé tout en douceur, d’abord avec un dévoilement en ligne quelques jours avant le salon, puis avec une présentation sur place pour les médias, en compagnie des concepteurs du modèle, ainsi que du responsable de son design, Alfonso Albaisa. 

Dévoilement du tout nouveau Nissan Kicks 2025
Dévoilement du tout nouveau Nissan Kicks 2025 | Photo : D.Rufiange

Le Nissan Kicks 2025 : quoi de neuf ?

On vous a décrit le Kicks 2025 la semaine dernière. Suffit donc de résumer que le modèle subit sa première refonte majeure, lui qui nous a été présenté en 2017 comme modèle 2018. 

Ce VUS change de vocation, alors qu’il grimpe un peu dans la gamme pour venir combler les besoins de ses acheteurs traditionnels, ainsi que de ceux qui se tournaient jadis vers le Qashqai. 

Au passage, la traction intégrale fait maintenant partie de l’offre. Des trois versions proposées (S, SV et SR), les deux premières seront à traction, l’autre à rouage intégral, mais la motricité aux quatre roues sera livrable en option avec les deux premières propositions. 

Le tout nouveau Nissan Kicks 2025
Le tout nouveau Nissan Kicks 2025 | Photo : D.Boshouwers

Puis, mécaniquement, le Kicks abandonne son 4-cylindres de 1,6 litre pour un moteur plus gros et plus puissant, soit le 4-cylindres de 2,0 litres de la Sentra. Les prestations passent de 122 chevaux et 114 lb-pi de couple à 141 chevaux et 140 lb-pi de couple. Oui, une transmission à variation continue (CVT) est responsable du lien avec les roues.

Nissan Kicks 2025, intérieur
Nissan Kicks 2025, intérieur | Photo : Nissan
L'habitacle du Nissan Kicks SR 2025
L'habitacle du Nissan Kicks SR 2025 | Photo : D.Rufiange

À bord, en raison du design plus carré du modèle, l’espace intérieur est plus généreux avec un volume de chargement de 850 litres derrière la deuxième rangée, 1700 litres derrière la première. 

C’est très intéressant pour un VUS sous-compact. 

Et comme le signalait Alfonso Albaisa lors de sa présentation, les flancs plus droits du cocon à l’arrière font en sorte qu’on gagne de l’espace pour la tête et pour les épaules. Notez aussi que les sièges « zéro gravité » de Nissan seront bien sûr présents à l’avant, mais aussi à l’arrière cette fois. 

Sièges du Nissan Kicks 2025
Sièges du Nissan Kicks 2025 | Photo : Nissan

Une parenthèse à propos de ces derniers. Souvent, les constructeurs veulent en mettre plein la vue avec des technologies brevetées et dotées de noms spectaculaires du genre. Souvent, on ne voit pas la différence. Cependant, ces sièges « zéro gravité » font vraiment une différence sur les longs trajets. En 2019, alors qu’on parcourait la Route 66 avec Nissan, j’ai passé trois jours complets à bord d’un Kicks, pour un total d’environ 2000 km. Mon dos, normalement plus sensible lors des longues randonnées, était frais comme une rose chaque fois. 

Enfin, toujours concernant l’habitacle, on va retrouver avec toutes les variantes un écran de 12,3 pouces à la console centrale, et il sera possible de se connecter sans fil aux applications Apple CarPlay et Android Auto. Quant à l’écran devant le conducteur, sa taille sera de 7,0 pouces avec les deux premières variantes, puis de 12,3 pouces avec la livrée SR. 

Nissan Kicks SR 2025, hayon
Nissan Kicks SR 2025, hayon | Photo : D.Rufiange

En personne
Au salon, nous avons pu s’installer à bord du véhicule pour avoir une impression plus réelle que celle laissée par des données statistiques ou de simples descriptions sur papier. 

La première impression, c’est ce pas en avant en matière de raffinement. Les mauvaises langues vous diront qu’il n’était pas difficile de faire mieux, mais n’empêche, c’est bien exécuté ici. 

Bien sûr, on nous présentait une version SR, c’est de bonne guerre, mais la disposition, le mélange des surfaces et l’agencement des couleurs sont agréables à l’œil, et la qualité des matériaux a pris du galon. Les écrans proposent des graphiques clairs et faciles à consulter, un peu comme ce que l’on peut voir avec le Rogue. 

L’effet de dégagement est bien senti, aussi, alors qu’on se sent moins coincés à bord. C’est normal, le véhicule est plus massif. 

Au volant, on verra bien, mais on nous avait proposé quelque chose de très dynamique avec le premier Kicks. Il est à souhaiter que la formule soit reconduite en ce qui a trait aux ajustements du châssis. Disons qu’on souhaite davantage retrouver le comportement du premier Kicks que celui du Qashqai, dont la conduite avait des effets narcotiques. 

Nissan Kicks SR 2025 au salon d'automobile de New York
Nissan Kicks SR 2025 au salon d'automobile de New York | Photo : D.Boshouwers

Et le prix ?
Évidemment, la grande question que l’on se pose à l’arrivée d’un nouveau modèle, il a trait au prix. Puisque ce Kicks 2025 ne va se pointer que vers la fin de l’été, on ne nous partageait rien encore. 

Lorsqu’on nous a posé la question à savoir si l’on croyait que ce Kicks allait connaître du succès, notamment au Québec, notre réponse a été bien simple ; « oui, si le prix est dans le coup ». C’est alors qu’on a poussé un peu la thématique avec Steve Milette, le président de Nissan Canada. 

Voici ce que ce dernier avait à nous confier : « Ça va être compétitif, on n’a pas le choix si l’on veut s’imposer dans ce segment-là. » Questionné à savoir si le prix de base allait être plus près de 25 000 $ ou de 30 000 $, il a bien sûr été habile en évitant de se mouiller directement, mais il a mentionné qu’il était pour être « similaire à celui d’aujourd’hui. Bien sûr, avec un véhicule plus neuf, plus récent et offrant plus de technologies, il faut s’attendre à une petite hausse, mais ce ne sera pas beaucoup plus élevé ». 

En considérant que la version de base est présentement annoncée à 22 198 $ (avec les frais de transports et de préparation), on peut conséquemment s’attendre à quelque chose davantage autour de 25 000 $ que de 30 000 $. Notre prédiction ? Une coche sous la barre des 25 000 $, ou au pire, des 27 000 $. Il faudra voir, bien sûr, ce qui sera annoncé cet été. 

En configuration à rouage intégral, cependant, il faudra s’attendre à une facture avoisinant les 33 000 $ ou 35 000 $. 

Nissan Kicks 2025, arrière
Nissan Kicks 2025, arrière | Photo : D.Boshouwers

Un nouveau rôle
Pour ce qui est du rôle que ce nouveau Kicks est appelé à jouer, Steve Millette est clair : « Le nouveau Kicks a le potentiel de devenir le modèle phare en fait de volume de ventes, devant le Rogue. Le fait qu’il soit plus gros, qu’il offre maintenant la traction intégrale (qui pourrait accaparer 60 % des ventes), et que la gamme de modèles et de prix soit plus vaste, il va répondre aux besoins d’une clientèle plus large. »

Et est-ce que le nouveau Kicks pourrait s’écouler à un rythme plus élevé que l’ancien Kicks et le Qashqai réunis ? « Il remplace les deux. Ça va prendre un peu de temps, le temps que nos approvisionnements soient au maximum de leur capacité, mais c’est le but avec ce modèle. »

Voilà donc à quoi s’attendre de ce nouveau Kicks qui va faire ses débuts vers la fin de l’été ou au début de l’automne. 

 

Design extérieur du Nissan Kicks 2025
Design extérieur du Nissan Kicks 2025 | Photo : D.Boshouwers
Daniel Rufiange
Daniel Rufiange
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 75 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 250 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque