Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Top 10 des voitures classiques les plus chères!

Top 10 des voitures classiques les plus chères!

Par ,

Les voitures classiques d’exception ont tout pour nous rendre rêveurs : une silhouette distinctive, une conception unique, un pedigree impressionnant et, naturellement, un prix démentiel. La société canadienne RM Auctions en a fait la démonstration en recensant les 10 voitures de collection qui ont décroché les prix de vente les plus élevés au cours des vingt dernières années lors d’une vente aux enchères. Des prix qui totalisent une valeur proche des 100 millions de dollars américains!

La palme de ces olympiades monétaires revient à une Ferrari 250 Testa Rossa 1957 vendue, justement, par RM en mai dernier. Cette Ferrari aux « lèvres rouges » a déclenché une véritable frénésie parmi les collectionneurs, qui n’ont pas hésité à pousser les enchères jusqu’à ce qu’elles atteignent la somme faramineuse de 12 402 500 $ US (€9 020 000).

Voici, en ordre d’importance de prix de vente, ces 10 voitures hors du commun.

1 - Ferrari 250 Testa Rossa 1957: 12 402 500 $ US (RM Auctions/Sotheby’s, mai 2009)

Baptisée Testa Rossa, ou « tête rouge » en référence au couvercle de culasse de couleur rouge de son moteur, cette Ferrari a remplacé la 500 TRC dans le domaine de la compétition. Les traits de sa carrosserie à pontons proéminents et aux ailes galbées ont été imaginés par Pininfarina (avant 1961, ce styliste italien portait encore le nom « Pinin Farina »), alors que le carrossier modénois Scaglietti en a assuré la réalisation. La Testa Rossa la plus chère au monde habille le châssis numéro 0714TR. C’est la quatrième des 22 Testa Rossa fabriquées en 1957 et 1958. C’est aussi la seconde à avoir été vendue à un pilote indépendant.

2 - Ferrari 250 GT SWB California Spyder 1961: 10 894 400 $ US (RM Auctions/Sotheby’s, mai 2008
)

Conçue pour le marché américain, la California Spyder est la version décapotable de la Ferrari 250 GT. Après avoir réalisé 45 exemplaires d’une version à empattement long, en 1957, Ferrari présente une version à empattement court au Salon de Genève de 1960. On en produira environ 55, dont cet exemplaire, qui a appartenu à l’acteur américain James Coburn, mieux connu pour les rôles qu’il a tenus dans « The Magnificient Seven » et « The Great Escape », entre autres films. Cette Ferrari est animée par un V12 de 3,0 litres (2953 cc) à trois carburateurs qui produit 280 chevaux.