Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Uber au Canada : état de la situation

Uber au Canada : état de la situation

Uber est déjà implanté dans plus de 40 villes au pays Par ,

À la suite d’une rencontre la semaine dernière entre les dirigeants d’Uber et le gouvernement du Québec, qui voulait les informer des resserrements de leurs conditions d’exploitation pour le prolongement du projet pilote dans la Belle Province, la compagnie a annoncé hier son intention de se retirer du territoire québécois le 14 octobre si les choses ne changeaient pas.

Pendant que les négociations se poursuivent avec Uber d’une part et l’industrie du taxi de l’autre, Auto123.com a cru bon de tracer un bref portrait du controversé service de taxi au Canada.

Le marché
D’abord, rappelons qu’Uber est née à San Francisco en 2009 et a commencé son expansion internationale en 2011. Elle est aujourd’hui présente dans 635 villes à travers le monde, dont une quarantaine au Canada telles que Toronto, Montréal, Québec, Ottawa, Calgary et Edmonton.

Cette dernière a été la première à établir des règles pour encadrer Uber, mais n’a jusqu’ici aucune exigence concernant la formation des conducteurs.

Uber demeure absente à Vancouver et à Winnipeg en raison de l’absence d’une réglementation en Colombie-Britannique et au Manitoba. Dans cette dernière province, toutefois, la loi est en train de changer et tout indique qu’Uber y débutera ses opérations en novembre.

Au-delà de la question de la concurrence avec l’industrie du taxi, les problématiques amenées par Uber touchent la fiscalité (taxes perçues sur les courses) ainsi que la sécurité des usagers (formation et antécédents des conducteurs).

Le service
Contrairement aux chauffeurs de taxis conventionnels, les conducteurs d’Uber utilisent leur voiture personnelle et ils ne peuvent embarquer des usagers qui les interpellent dans la rue; ils doivent avoir reçu une demande par le biais de l’application mobile.

Uber offre d’autres services (UberXL, UberSELECT, UberLUX, UberSUV, etc.) qui proposent par exemple des véhicules plus grands ou plus luxueux à un tarif un peu plus élevé. Par ailleurs, l'application Uber Pool, qui vient d'être lancée à Toronto, permet à 2 clients voyageant dans la même direction d'être jumelés pour ainsi économiser sur le prix de la course.