Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi S4 Quattro Cabriolet 2006

Audi S4 Quattro Cabriolet 2006

La S4 n'est pas qu'une machine de performance Par ,

La S4 n'est pas qu'une machine de performance

Il y a sept ans, je suis tombé en amour avec l'Audi S4. Un moteur V6 biturbo de 2,7 litres, une boîte manuelle et l'inéluctable adhérence de la
La S4 actuelle est mue par un moteur V8 à aspiration naturelle, une approche plus douce de la performance que celle de l'ancien modèle à moteur biturbo. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
traction intégrale permanente, elle était, peu importe la météo, une poussée sanguine au cerveau enveloppée de la ravissante et discrète carrosserie de l'A4 de seconde génération. Sous plusieurs aspects, la vieille S4 est l'une de mes favorites parmi la gamme de voitures S d'Audi, étant l'une des dernières S à être équipée d'un moteur turbocompressé. Audi a depuis adopté une nouvelle recette pour la performance, augmentant constamment la puissance de ses moteurs, ce que l'on constate dans la nouvelle RS4 de 420 chevaux (414,25 chevaux SAE) et la future S8 à moteur V10.

Ayant connu la ligne rouge à 8000 tours-minute du moteur FSI de la
Comme elle a laissé de côté l'entière génération B5, on peut assumer que c'est la façon d'Audi de rattraper le terrain perdu. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
dernière génération et les turbos surcompressés des plus anciens modèles, et pour permettre une approche plus douce de la performance, l'actuelle S4 est mue par un moteur V8 à aspiration naturelle. Ayant fait du bon travail sur la berline et l'Avant, Audi a appliqué la même théorie à son cabriolet à quatre places, en y ajoutant les choses nécessaires pour plus de vitesse. Comme elle a laissé de côté l'entière génération B5, on peut assumer que c'est la façon d'Audi de rattraper le terrain perdu, en procurant l'ultime routière décapotable. Après tout, une version de performance de l'Audi Cabrio des années '80 n'a jamais vu le jour, et ce même si elle a duré une bonne partie de la décennie, en résistant à l'évolution.

Malgré que la S4 soit construite sur l'architecture de châssis 'B6' de l'A4, sa carrosserie est complètement différente, si ce n'est qu'elle conserve un
Malgré que la S4 soit construite à partir de la berline A4, sa carrosserie est complètement différente, et particulièrement le pare-brise, qui est plus incliné pour donner à la voiture un profil plus aérodynamique. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
air familier. Il s'agit de l'une de ces transformations qui sont visuellement minimisées; chaque panneau de carrosserie est différent, alors que quelques composantes, comme les feux arrière, et le style de tout l'arrière, dans le cas présent, sont restés les mêmes. Même le pare-brise est plus incliné pour donner à la voiture un profil plus aérodynamique. Remarquez bien que ces petits changements aident à faire de la S4 l'une des décapotables les plus attrayantes présentement sur le marché, joliment minimaliste et élégante, même avec cette peinture bleu Sprint nacré outrageusement brillante. On doit aussi accorder du crédit à Karmann. Le carrossier allemand est non seulement responsable de la conception du mécanisme du toit rétractable, mais également de l'assemblage du supermodèle de la gamme.

Il y a bien des différences visuelles, mais elles sont plutôt rares avec la S4
Les indices montrant le potentiel de puissance supérieure de la S4 se situent au niveau de ses rétroviseurs extérieurs brillants, de ses roues en alliage "Avus" plus grandes, de 18 pouces, et de sa calandre en boîte à oeufs agrémentée de petits motifs S4. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
Cabrio. Il sera particulièrement difficile de la distinguer des A4 régulières, puisque les deux modèles proposent des piliers de pare-brise chromés, des moulures en métal brossé autour de l'habitacle et une mince moulure chromée autour de la calandre supérieure. Les indices montrant le potentiel de puissance supérieure de la S4 se situent au niveau de ses rétroviseurs extérieurs brillants, de ses roues en alliage "Avus" plus grandes, de 18 pouces, et de sa calandre en boîte à oeufs agrémentée de petits motifs S4. À l'arrière, l'aileron de coffre et la valence particulière sont absents; le seul signe visuel de sa puissance provient de deux gros tuyaux d'échappement chromés qui dépassent de son pare-chocs uni. Dans le monde de l'auto, on dirait qu'elle parle peu, mais qu'elle en a dans le ventre.