Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X6 xDrive50i 2009 : essai routier (vidéo)

BMW X6 xDrive50i 2009 : essai routier (vidéo)

Le besoin d'être différent Par ,

Le X6 est un véhicule qui a une très forte personnalité, et, comme c'est le cas chez les humains, cette personnalité peut parfois être intimidante au premier abord. À un point tel qu'on peut ne pas aimer le premier contact. Par contre, comme toute chose gagne à être connue, le X6 devient plus convivial après quelque temps. En réalité, je peux dire maintenant que j'aime les lignes et l'audace dont a fait preuve BMW en concevant un véhicule qui est un mélange saugrenu entre un VUS et un coupé.

Le X6 est un véhicule qui a une très forte personnalité.

Il est certain que le X6 ne peut être confondu avec rien d'autre sur le marché actuellement, particulièrement de côté ou de derrière. Les puristes seront perplexes, mais c'est le genre d'audace que seule BMW pouvait se permettre en toute confiance; pour ce qui est des autres, ils aimeront ou n'aimeront pas. Il est cependant certain que, pour l'entreprise de Bavière, c'est un succès; en effet, malgré un prix de détail dans les 80 000 $, les ventes se portent bien, et les véhicules disparaissent rapidement.

Avec une allure purement allemande, on reconnaît la rigueur de la fabrication. Tout est une question de style; les énormes jantes imposent leur personnalité de bon goût avec l'aspect massif du reste de la carrosserie. Pratiquement tout se situe à l'arrière; le seuil de la lunette est très haut, la ligne de toit s'effondre littéralement après le pilier B et donne l'effet recherché du coupé. Les feux arrière sont très massifs, rien pour adoucir, et les sorties d'échappement sont intégrées au bas de caisse. L'avant, quant à lui, est dérivé du X5 dont le X6 est largement dérivé.

L'intérieur brille par sa conception où les stylistes ont intégré à la fois une forte notion de sportivité et une touche de classicisme avec l'application de boiseries fines. L'effet est très bien et reprend l'idée d'une forte dualité. L'équipement est absolument complet, on retrouve plusieurs éléments intéressants, mais aussi des irritants comme le iDrive qui, même amélioré, reste complexe, et la caméra de recul qui est totalement inutile le soir venu.

Les sièges sont très confortables, mais, là encore, ce n'est pas pour tout le monde. Un de mes illustres collègues a viscéralement détesté l'accès et le siège avec lequel il était incapable de trouver une position de conduite convenable. Par contre, de mon côté j'ai apprécié les assises qui étaient parfaitement adaptées à ma taille. Dans les faits, ce sont presque des sièges pour la piste. Il est malheureux que, en raison de la configuration extérieure, le véhicule ne compte que quatre places. Voilà qui est étonnant car le X6 est tout sauf petit, même l'espace de chargement est restreint à cause de la ligne de toit.

les stylistes ont intégré à la fois une forte notion de sportivité et une touche de classicisme avec l'application de boiseries fines.