Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Buick Regal CXL 2011 : essai routier

Buick Regal CXL 2011 : essai routier

En plein dans le mille! Par ,

J'ai récemment éprouvé du plaisir avec une Buick – et non, je n'étais pas en train de regarder un chauffeur de 106 ans ayant toute la misère du monde à se stationner. Moi qui suis un maniaque de voitures performantes et qui ai grandi dans les années 1980, je dois vous avouer que la Buick Regal 2011 a réussi à me faire sourire. Sans blague.

Son comportement dynamique n'est qu'un des nombreux attributs sur lesquels mise Buick pour injecter du sang neuf dans ses salles de montre. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)

Le tout s'est produit il y a quelques jours après avoir quitté le gym au volant d'une Regal CXL et découvert que j'étais en retard de 20 minutes pour ma rencontre hebdomadaire avec quelques amis.

Par malchance, je devais me rendre jusqu'à l'autre bout de la ville, emprunter l'autoroute et négocier toutes les bretelles qui viennent avec. En filant à toute allure, j'espérais pouvoir me présenter avec mon retard habituel de 30 minutes; sinon, il me faudrait endurer encore ces nombreux commentaires sarcastiques sur ma ponctualité, du genre «Justin Time».

Lors de mon échappée à travers la ville, j'ai fait comme à l'habitude, c'est-à-dire écouter de la musique d'Alexisonfire, placer la boîte de vitesses en mode manuel et écraser le champignon.

Une Buick sportive?
La direction délicieusement rapide et la suspension agile de la Regal 2011 m'ont permis de ne faire qu'une bouchée des nombreux virages sur mon chemin. Je suis finalement arrivé au café avec 28 minutes de retard. Quelle fierté!

Je souriais en entrant à l'intérieur, apparemment. Personne ne s'est moqué de moi pour les avoir fait attendre, mais une question revenait sur toutes les lèvres : «Tu viens de sortir d'une Buick... et tu souris?».

Honnête question.

Un gros café deux laits en main, je leur ai expliqué que la nouvelle berline de Buick repose sur la même plateforme que l'Opel Insigna vendue en Europe. Celle-ci est conçue pour livrer une conduite inspirante et une tenue de route de grande classe – vous savez, le genre de trucs que les Européens aiment retrouver dans des voitures abordables mais que nous, Canadiens, devons débourser les gros sous pour en profiter.

La nouvelle berline de Buick repose sur la même plateforme que l'Opel Insigna vendue en Europe. (Photo: Justin Pritchard/Auto123.com)