Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Cruze LT Turbo 2011 : essai routier

Chevrolet Cruze LT Turbo 2011 : essai routier

L'impressionnante et surprenante compacte Par ,

Au fil des ans, peu de voitures ont réussi à me surprendre, journaliste automobile que je suis. Il y a avait la Porsche Cayenne : qui aurait cru que Porsche pondrait un VUS?! Et la Hyundai Genesis berline : une voiture de luxe signée Hyundai?!

Je n’aurais jamais pensé craquer pour une berline américaine. Mais voilà! (Photo: Lacey Elliott/Auto123.com)

Cette semaine, j’ai essayé la toute nouvelle Chevrolet Cruze LT, et je fus étonnée non seulement qu’elle s’attaque au segment des compactes, mais qu’elle porte le nom de Chevrolet aussi.

On a tellement parlé de cette voiture aux salons automobiles et à la télé que j’essayais franchement de l’oublier, jusqu’à ce que j’aie la chance de la conduire moi-même. Honnêtement, je ne m’attendais pas à grand-chose…

Les gens n’achètent pas une voiture compacte aujourd’hui simplement pour se rendre du point A au point B sans payer trop cher. En effet, vu l’économie changeante et le prix de l’essence, de plus en plus de consommateurs se tournent vers les modèles compacts comme voiture principale.

Dans ce segment, les Ford Focus, Honda Civic, Mazda3, Toyota Corolla et Hyundai Elantra se livrent une chaude lutte, et on peut toutes les acheter pour moins de 17 000 $.

Bob Lutz, l’ancien vice-président de GM, a noté une fois que « par le passé, les voitures compactes étaient perçues par les constructeurs américains comme un produit de base qu’on conduisait parce qu’on ne pouvait se permettre quelque chose de mieux… C’est la première fois que nous prenons ce segment au sérieux ».

Un phénomène très évident chez les anciens produits GM. Dès que j’ai aperçu cette Cruze, j’ai réalisé à quel point sa dernière affirmation était sincère : cette Cruze-ci pourrait fort bien donner du fil à retordre aux grosses pointures de la catégorie.

Un mot vient souvent à l’esprit quand je pense à la Cruze : solide.

Les portières se ferment franchement, le volant semble dense sous la main et les matériaux affichent une excellente texture.

Je qualifierais l’aménagement, la finition et l’apparence générale de l’habitacle quasiment de luxueux. Fini noir brillant, touches chromées et boutons soyeux le distinguent. En effet, on pourrait aisément comparer l’habitacle de la Cruze à celui de modèles intermédiaires et pleine grandeur plus dispendieux.

On a une impression de robustesse derrière le volant, et elle aborde chaque virage fermement et de façon bien plantée. (Photo: Lacey Elliott/Auto123.com)