Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Mercedes-Benz S550 2007

Essai: Mercedes-Benz S550 2007

La Cadillac allemande Par ,

Facile à conduire
Si je me réfère à l'époque où les Cadillac étaient des voitures renommées pour leur confort et leur docilité, il n'y a rien de péjoratif à traiter la
(Photo: Philippe Champoux)
Mercedes-Benz de Cadillac. La S550 mérite des éloges pour sa maniabilité et son confort. Certains de mes confrères apprécient moins les Mercedes parce qu'elles ne sont pas aussi sportives que les BMW et les Audi. Je n'entrerai pas dans ce débat, car chaque marque allemande vise un marché différent. On achète une Mercedes-Benz pour le statut, les lignes classiques et le confort. La puissance vient ensuite, mais ce n'est pas là l'objectif premier de la firme avec ses berlines, à l'exception des versions AMG. Et cela me convient parfaitement.

Un style qui perdure
(Photo: Philippe Champoux)
Les lignes des Mercedes passent l'épreuve du temps et maintiennent leur intemporalité pendant des années. On n'a qu'à penser aux SL 300 Gullwing, à la E220. Les stylistes ont pris soin de faire évoluer les lignes des Mercedes à chaque décennie tout en leur conservant leur classicisme. Il en va de même avec la S550. Elle est fidèle au passé, mais s'ouvre au présent.

Facile à manoeuvrer
On aurait tendance à être intimidé devant la grande Mercedes, comme on l'appelle. Contrairement à une Série 7 de BMW, la Classe S se laisse conduire comme une automobile de taille moyenne. Sa taille n'est pas imposante en conduite urbaine, malgré sa longueur de 521 centimètres et sa largeur de 187,2 centimètres. Elle se gare aisément.

Bonne position de conduite
Elle offre une bonne position de conduite à des personnes de tailles petite
(Photo: Philippe Champoux)
à imposante : c'est là l'un des secrets de la Classe S. Toutefois, les avis étaient partagés quant à la visibilité des trois quarts arrière et à l'efficacité des rétroviseurs. Selon la taille du conducteur, l'un n'aimait pas, l'autre adorait. L'instrumentation est complète, même si le volant gêne un peu la lecture du compte-tours. La manipulation facile et la convivialité de l'ordinateur de bord ne demande pas un cours d'informatique. Si les sièges sont confortables et chauffants, ils n'offrent pas de ventilation, ce que la concurrence offre de série.

Rangement limité
L'une de nos critiques les plus sérieuses touche le rangement très limité pour les passagers, à l'avant comme à l'arrière. Certes, il y a beaucoup de
(Photo: Philippe Champoux)
coffrets et d'espaces ouverts, mais ils sont tous très petits. On pourrait faire mieux. Par contre, le coffre accueillera les bagages de quatre personnes grâce à son généreux volume.

Confort des passagers
À l'arrière, les passagers profitent d'un excellent dégagement pour les jambes et les épaules. Ils peuvent également régler la température ambiante grâce aux commandes indépendantes. La chaîne audio plaira aux mélomanes par sa qualité de reproduction. L'excellente insonorisation permet de l'apprécier à sa juste valeur.