Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Genesis G70 2024, premier essai : nouveau moteur, même niveau d’excellence

Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers
Le meilleur taux d'intérêt
Derek Boshouwers
La plus petite des berlines Genesis continue de se battre contre ses rivales allemandes, et ce, en étant proposée à moindre coût.

•    Auto123 a effectué un premier essai de la Genesis G70 2024.

Phoenix, Arizona - Pour quelle raison est-ce que Genesis fait tout un plat de l’édition 2024 de sa G70, au juste ? Pourquoi étions-nous réunis sous le soleil de l’Arizona pour conduire la plus récente mouture sur la route et sur la piste ?

À première vue, la réponse à ces questions n’est pas évidente. Oui, la berline de luxe profite de quelques mises à jour pour 2024 — une partie arrière retouchée ici, un nouveau rétroviseur sans cadre là —, mais rien que l’on puisse qualifier d’exceptionnel. Mais il y a une raison à tout ce battage, et elle est liée à ce qui se trouve sous le capot, plus précisément sous le capot du modèle de base.

À voir aussi : Un nouveau moteur pour la Genesis G70 2024

Design extérieur de la Genesis G70 2024
Design extérieur de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers

Exit donc le moteur 4-cylindres turbo de 2,0 litres (252 chevaux et 260 lb-pi de couple), et place à un 4-cylindres turbo de 2,5 litres développant 300 chevaux et 311 lb-pi de couple. Il s’agit d’une augmentation significative de la puissance dans les deux cas, avec des bonds de 42 et de 51, respectivement. On parle quand même de hausses importantes, pour un modèle qui se dit sportif.

Le nouveau moteur s'ajoute au V6 de 3,3 litres (365 chevaux, 376 lb-pi de couple) qui équipe la version la plus chère d'une voiture qui continue d'être le modèle Genesis préféré de plus d'un des représentants de la marque présents lors de cet essai / présentation. 

La nouvelle Genesis G70 2024, de profil
La nouvelle Genesis G70 2024, de profil
Photo : D.Boshouwers

Genesis G70 2024 – quoi de neuf ?

Outre le nouveau moteur, le design de la partie arrière a été modifié, comme mentionné. Les feux de recul, par exemple, ont été placés aussi bas que la loi l’autorise sur un véhicule, les concepteurs souhaitant rendre la partie la plus visible de la voiture aussi peu encombrante que possible. De nouvelles options de couleurs sont offertes, parmi lesquelles on retrouve les Kawah Blue, Bond Silver, Vatna Gray et Cavendish Red. Ce dernier nom choisi en hommage au sol et aux rochers de la plage la plus célèbre de l’Île-du-Prince-Édouard.

En outre, les services connectés de Genesis (Genesis Connected Services) sont désormais inclus de série tant que le premier acheteur demeure propriétaire de son véhicule. On retrouve aussi une nouvelle version de la clé numérique de Genesis. D’autres mises à jour intérieures comprennent de nouvelles garnitures en aluminium et un nouveau design pour le porte-clés.

Roue de la Genesis G70 2024
Roue de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers

Plus pertinente que les couleurs aux noms colorés et le fob tout beau tout neuf est l’inclusion en équipement de série des freins Brembo — un équipement que nous avons particulièrement apprécié sur la piste. Le groupe motopropulseur comprend le même système de traction intégrale dynamique que sur le modèle sortant et, une fois de plus, la traction intégrale est la seule configuration offerte au Canada, contrairement à nos voisins américains qui peuvent obtenir leur G70 en configuration à propulsion.

Intérieur de la Genesis G70 2024
Intérieur de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers

L'intérieur
Les changements apportés ici ne sont pas suffisamment importants pour modifier l’expérience dans l’habitacle. L’endroit est toujours très confortable pour le conducteur et le passager, et confortable, bien que restreint, pour ceux qui se trouvent derrière. En tant que voiture pour une famille de quatre personnes, elle est utilisable, mais peut-être pas idéale.

À l’avant, en revanche, rien à redire. Le volant et les sièges (très confortables) peuvent être positionnés idéalement sans difficulté. L’écran de 10,25 pouces du système multimédia n’est pas énorme pour une voiture de luxe aujourd’hui, mais il est suffisamment grand. Il reste toutefois juché sur le haut du tableau de bord, ce qui n’est pas très imaginatif.

L’interface n’a pas été radicalement modifiée et reste donc un peu maladroite (relativement parlant). De même, le bloc d’instruments de huit pouces n’est pas entièrement numérique, ce qui pourrait même être préférable pour certains. C’est une preuve supplémentaire que Genesis a consacré ses efforts à d’autres domaines que les interfaces.

Écran multimédia de la Genesis G70 2024
Écran multimédia de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers

On retrouve par ailleurs un nouveau panneau de commandes numériques pour la climatisation, ainsi que de nouveaux accents en aluminium et un rétroviseur sans cadre. Pour le reste, il s’agit essentiellement d’un reconduit du modèle sortant.

Prix de la Genesis G70 2024 au Canada

  • - Genesis G70 2.5T Advance AWD : 53 000 $
  • - Genesis G70 2.5 T Prestige AWD : 58 000 $
  • - Genesis G70 3.3 T Advanced AWD : 58 000 $
  • - Genesis G70 3.3T Sport AWD : 64 000 $

Il est intéressant de noter que les acheteurs peuvent choisir, pour le même prix, entre une G70 entièrement équipée avec le plus petit moteur, et une G70 moins bien équipée avec le plus gros V6, si tel est leur préférence.

À voir aussi : Genesis G70 2024 : voici les prix pour le Canada

Aperçu de la Genesis G70 2024 de l'avant
Aperçu de la Genesis G70 2024 de l'avant
Photo : D.Boshouwers

Conduite de la Genesis G70 2024

Lors de notre journée d’essais dans la région de Phoenix, nous avons conduit les deux versions de la voiture, c’est-à-dire avec le 4-cylindres et le V6, en configuration à quatre roues motrices et, sur piste, à propulsion. Techniquement, la portion sur piste de notre essai n’était donc pas pertinente pour notre travail et pour les lecteurs canadiens, mais allions-nous laisser passer l’occasion de faire quelques tours de piste ? Non.

Soyons clairs, l’ancien moteur 4-cylindres de 2,0 litres de la G70 sortante était tout à fait performant. Le modèle offrait une conduite sportive, même en l’absence d’un V6, et il fallait se montrer plutôt agressif pour faire crier ce petit bloc. Mais l’ajout de 42 chevaux et de 52 lb-pi de couple supplémentaires n’est pas à dédaigner, surtout si, selon Genesis, la consommation de carburant est à peu près la même entre les blocs de 2,0 et 2,5 litres.

Avec l’un ou l’autre des moteurs, l’adhérence de la G70 est très solide, et il n’y a rien que la voiture aime plus que les tracés sinueux et un conducteur prêt à la faire travailler. Je ne qualifierai jamais la suspension de la G70 de souple, mais la conduite est confortable, d’une manière que sa rivale chez BMW n’arrive pas à reproduire.

Trop souvent, le passage d’une voiture en mode Sport ne fait rien d’autre que de la rendre plus plaignarde. Ce n’est pas le cas ici. La direction et la suspension sont agréablement plus fermes et le moteur émet un grognement nettement plus fort (surtout dans le cas du V6). Les freins Brembo sont également mordants et inspirent une belle confiance.

Genesis G70 2024 grise
Genesis G70 2024 grise
Photo : D.Boshouwers

Sur la piste
Ce qui nous amène à la partie piste de notre journée qui, comme nous l’avons dit, était techniquement inutile pour nous, Canadiens. L’exercice a tout de même servi à montrer que, dans un environnement où aucun propriétaire de G70 n’est susceptible d’essayer son véhicule, la voiture épouse la route avec détermination grâce à son châssis rigide. Elle se dirige avec précision et réactivité, accélère (de 30 à 200 km/h en un clin d’œil) et freine bien, tout en émettant un son de qualité. La seule difficulté de l’après-midi ? Conduite avec un casque dans un espace somme toute restreint.

Sur piste, mais aussi sur la route, est-ce le modèle Genesis le plus amusant à conduire, mis à part le GV60 ? Oui.

Des Genesis G70 2024, au circuit
Des Genesis G70 2024, au circuit
Photo : D.Boshouwers

Le mot de la fin
Genesis affirme que le nouveau moteur et sa puissance accrue font de la G70 de 2,5 litres le modèle de base le plus puissant parmi ses principaux concurrents (c’est-à-dire les propositions allemandes japonaises). Si l’on considère le prix relativement raisonnable du modèle par rapport à celui de ses rivaux, il offre en effet beaucoup de puissance pour le prix. En outre, la voiture est équipée de série de freins Brembo, profite d’un intérieur à la fois raffiné et sportif et propose une expérience de conduite très agréable, même si votre G70 ne se rapprochera peut-être jamais d’un circuit.

Points forts

  • Le nouveau moteur apporte un surcroît de puissance bienvenu
  • Conduite sportive et engageante
  • Prix

Points faibles

  • Interface multimédia un peu maladroite
  • Espace aux places arrière
Aperçu de la Genesis G70 2024 de l'arrière
Aperçu de la Genesis G70 2024 de l'arrière
Photo : D.Boshouwers

Les concurrentes de la Genesis G70 2024

  • - Alfa Romeo Giulia
  • - Audi A4
  • - BMW Série 3
  • - Cadillac CT4
  • - Lexus IS
  • - Mercedes-Benz Classe C
  • - Volvo S60
 
Aperçu de l'intérieur de la Genesis G70 2024
Aperçu de l'intérieur de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers
Sièges de la Genesis G70 2024
Sièges de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers
L'avant de la Genesis G70 2024
L'avant de la Genesis G70 2024
Photo : D.Boshouwers
Derek Boshouwers
Derek Boshouwers
Expert automobile
  • Plus de 5 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 50 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 30 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque