Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Honda Civic Hybride 2009 : essai routier

Honda Civic Hybride 2009 : essai routier

Par ,

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que la berline Civic Hybrid de Honda dévoile plus de raffinement que ce à quoi je m’attendais en termes de fonctionnement. Elle se révèle aussi remarquablement spacieuse et très économe de carburant.

Laissez-moi vous dire que la berline Civic Hybrid de Honda dévoile plus de raffinement que ce à quoi je m’attendais en termes de fonctionnement.

Peu de changements caractérisent l’année-modèle 2009, hormis les retouches mineures au faciès qui visent à maximiser l’aérodynamisme. C’est une bonne nouvelle puisque la technologie d’assistance motorisée intégrée (IMA) du constructeur japonais a déjà prouvé sa solidité et sa fiabilité.

La Civic Hybrid continue représente un gros vendeur pour Honda. Au Canada, elle reste l’une des voitures hybrides les moins dispendieuses et qui conserve le mieux sa valeur initiale selon Kelly Blue Book. En comparaison, la Toyota Prius de nouvelle génération se vend plus cher, mais elle affiche un rendement énergétique légèrement meilleur.

Économie impressionnante
La Honda Civic Hybrid 2009 consomme officiellement 4,7 litres d’essence aux 100 kilomètres en ville et 4,3 L/100 km sur l’autoroute, alors que la Prius 2010 annonce 4,0 et 4,2 L/100 km, respectivement. Ces quelques dixièmes de litre de différence sont plutôt négligeables en conduite normale, c’est-à-dire en tenant compte des habitudes du pilote et des conditions routières. Peu importe la méthode de calcul ou l’interprétation, on parle d’une économie très impressionnante.

Espace abondant
Stigmatisée comme une «compacte» depuis le lancement nord-américain du hatchback Civic en 1972, la populaire Honda a gardé ses dimensions extérieures limitées. Cependant, dès que l’on prend place à bord, la perception change du tout au tout. En effet, le dégagement au niveau de la tête et des jambes offre beaucoup de générosité même pour des passagers de grande taille. Cela s’applique autant à l’avant qu’à l’arrière.

Le volume du coffre, par surcroît, dépasse les attentes. Le dossier non rabattable de la banquette arrière démontre un sérieux handicap, toutefois. En raison de la batterie montée dans le coffre, on ne peut moduler l’espace afin de ranger de gros objets, par exemple un escabeau. Pour pouvoir en profiter, vous devrez vous contenter de la version non hybride.

Le dégagement au niveau de la tête et des jambes offre beaucoup de générosité.