Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Hyundai Venue 2020 : un billet gagnant

On dit qu’il n’y a pas de garantie dans le monde automobile, mais l’arrivée de certains VUS de taille sous-compacte est en train d’ébranler les fondements de cette affirmation.

Les acheteurs raffolent des VUS. Ce n’est plus une nouvelle, c’est une évidence. Les chiffres de vente sont là pour le prouver. Ainsi, il y a une manne à saisir pour les constructeurs et il y a encore de la place pour de nouvelles créations, même si le marché semble saturé.

Pour prendre l’exemple de Hyundai, on l’a vu avec l’arrivée du Kona il y a près de deux ans. Il en pleut partout depuis. Cette année, la firme coréenne en remet avec un format de poche de ce dernier, le Venue. Et avec sa bouille sympathique, c’est comme si Hyundai avait entre les mains un billet de loterie gagnant, mais avant le tirage ; on se doute bien que son numéro va se faire tirer souvent.

Est-ce que le constructeur aura droit au gros lot, à un des lots bonis ou à une participation gratuite ? Ça, il faudra patienter pour le savoir, mais il lui est permis de rêver.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : Hyundai

La recette du design
La beauté d’un véhicule demeure une chose très relative. Ce qui est certain, c’est que le marché nous propose de beaux et de moins beaux produits. Les stylistes de talent ont généralement une bonne moyenne au bâton et réussissent à accoucher de créations qui plaisent à la majorité du public.

De ce temps-ci, ceux de Hyundai possèdent une recette qui fonctionne, surtout avec les VUS. Le Kona, par exemple, continue de se vendre comme des petits pains chauds, et ce, près de deux ans après ses débuts. Il a beau offrir un bon rapport qualité/prix, s’il était laid comme une Honda Clarity, il ramasserait la poussière dans les cours des concessionnaires.

Il a aussi la « qualité » d’appartenir à un segment très en vogue, soit celui des VUS sous-compacts. Ça aussi, ça aide.

Photo : Hyundai

D’ailleurs, le créneau est à ce point populaire que certains constructeurs offrent deux modèles à l’intérieur de ce dernier. Nissan le fait avec le Qashqai et le Kicks, Hyundai le fait maintenant avec le Kona et le Venue.

Et avec ce dernier, on a appliqué une recette simple, mais efficace ; une belle gueule, des approches bicolores et un style ramassé avec des traits esthétiques distincts. Ajoutez à cela un bon rapport qualité/prix et on ne peut pratiquement pas manquer le bateau.

Photo : Hyundai

Une Accent piquée par une guêpe ?
Si le Kona est livrable avec la traction intégrale, le Venue, lui, n’est servi qu’avec de l’activité aux roues avant. En somme, c’est assez simple ; il vient tranquillement jouer le rôle de la sous-compacte Accent.

En 2019, cette dernière s’est vendue à raison de 5989 unités au pays contre 9021 en 2018, une baisse de 33,61 %. Vous pouvez être certains que le Kona en est en grande partie responsable de cet état de fait et le Venue va achever le travail. Chez nos voisins du sud, la chute a été de 11,9 %.

Le pire, c’est que la sous-compacte Accent est relativement nouvelle sur le marché, elle qui a été repensée en 2018. Elle est aussi meilleure que jamais.

On ne vous dit pas qu’elle va disparaître, mais le Venue est le genre de produit qui a tous les outils pour l’assassiner. En bout de piste, c’est le consommateur qui va trancher.

Photo : Hyundai

Des avantages ?
On s’entend, donc, le Venue est essentiellement une Accent haute sur patte. Et voilà où il va chercher de nouveaux adeptes. Il offre une position de conduite un peu plus élevée et en raison du design de sa partie arrière, un peu plus d’espace de chargement.

Sous le capot, sans surprise, il profite du même moteur, soit un 4-cylindres de 1,6 litre, un bloc qui suggère une puissance légèrement inférieure de 121 chevaux et de 113 livres-pieds de couple à son service. Ce n’est rien pour écrire à sa mère, mais disons qu’on s’en contente et qu’on apprend à bien gérer le tout. Il n’est aucunement question de performance avec ce véhicule.

Des inconvénients ?
Par rapport à une Accent, le Venue n’offre pas la même dynamique de conduite. La différence n’est pas gigantesque entre les deux, mais une voiture demeure une voiture. Puis, à la consommation, le poids supplémentaire du VUS vis-à-vis de la sous-compacte a aussi des répercussions. Concrètement, on parle d’une cote de 8 litres aux 100 kilomètres en ville, 7 litres sur l’autoroute, le tout pour un combiné qui se situe entre les deux. Avec l’Accent, les mêmes cotes annoncent 8,2 litres en ville, mais 6,3 litres sur l’autoroute.

Mais la mode est au VUS, que voulez-vous.

Photo : Hyundai
Photo : Hyundai

L’offre
Le Venue est livrable avec quatre niveaux de finition, soit Essential, Preferred, Trend et Ultimate. Sans énumérer ce que propose chacun, mentionnons que dès le départ, les fonctions chauffantes se trouvent avec les sièges et les rétroviseurs et les applications Apple CarPlay et Android Auto sont intégrées. Avec les deux suivantes, on ajoute essentiellement des caractéristiques de sécurité et des roues de 17 pouces dans le deuxième cas.

Avec le modèle haut de gamme, des éléments comme la navigation, les services connectés BlueLink et la climatisation automatique s’invitent à bord. Les prix respectifs des variantes sont de 17 099 $, 21, 499 $, 22 599 $ et 24 899 $, sans les exorbitants frais de 1810 $ pour le transport et la préparation.

Photo : Hyundai

Au volant
Au volant, l’expérience est sans histoire. Rien ne nous émeut ni ne nous déçoit. Dans le deuxième cas, c’est une excellente nouvelle. La position de conduite est correcte, tout comme l’ergonomie. Une fois sur la route, on apprécie le bon niveau d’insonorisation. Une bonne note aussi pour la transmission à variation continue (CVT) que propose Hyundai. Cette dernière avec son mode « intelligent » est beaucoup moins désagréable à l’usage que certaines autres boîtes du genre à travers l’industrie.

Du reste, on sent bien la direction au contact du volant et le comportement du Venue est prévisible ; on n’en demande pas plus.

En fait, ce qui compte ici, c’est ce qu’on obtient pour notre argent. Un produit décent, à défaut d’être excitant.

Photo : Hyundai

Conclusion
Le Venue commence à se laisser voir sur la route et cette tendance n’est pas sur le point de s’arrêter. Avec un produit joli offrant un bon rapport qualité/prix, Hyundai mise sur quelque chose de gagnant.

Comme un billet de loterie avec lequel on serait certain de ne pas perdre.

On aime

Bouille sympathique
Un bon rapport qualité/prix/équipement
Un niveau d’insonorisation décent pour le segment

On aime moins

Moteur un peu trop anémique en certaines situations
Mis à part un peu plus d’espace, moins intéressant qu’une Accent
Conduite sans histoire

La concurrence principale

Chevrolet TrailBlazer (à venir)
Ford EcoSport
Fiat 500X
Jeep Renegade
Nissan Kicks

Photo : Hyundai

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
100%
Hyundai Venue 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Hyundai
Photos du Hyundai Venue 2020