Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Infiniti M37x à Ti 2011 : essai routier

Infiniti M37x à Ti 2011 : essai routier

Trahie par sa couverture Par ,

Ne m’en voulez pas, mais je ne suis pas un fan de la nouvelle Infiniti M 2011. La première génération (2003-2004) se voulait une berline prestigieuse au cachet exclusif. Si vous ne vous en souvenez pas, allez voir notre album-photos. La seconde génération (2005-2010) s’est rapprochée du grand public, mais elle a quand même conservé une aura singulière. J’ai toujours admiré la M et ça inclut même l’obscur coupé M30 du début des années 1990.

La nouvelle Infiniti M 2011 est une bien bonne berline, mais sans plus. (Photo: Mike Goetz/Auto123.com)

Mais la nouvelle génération? Euh, non. Regardez-la bien et dites-moi ce que vous voyez. Une G? Sortons la loupe. Oui, elle ressemble effectivement à la G, mais plus grosse, plus arrondie et plus générique. Pourquoi Infiniti a-t-elle dilué ce qui a déjà été un puissant modèle phare? Vous souvenez-vous des J30 et Q45? Ces voitures constituaient de véritables porte-étendards et possédaient un charme unique qu’on ne retrouvait pas chez Lexus et Acura.

Voilà la source du problème. Spécialement si on compare à Lexus. Depuis longtemps, la division de luxe de Toyota vend plus de véhicules que celle de Nissan. Or, l’ouverture sur de nouveaux marchés, notamment l’Europe, passe immanquablement par une démocratisation d’Infiniti, qui se fera de moins en moins «marginale».

Voici la nouvelle «M»
Nonobstant le fait que je lui reproche d’être devenue une berline de luxe japonaise comme toutes les autres, l’Infiniti M 2011 demeure très élégante et raffinée. Ses traits les plus distinctifs s’avèrent les ailes avant musclées et la courbe du capot qui se prolonge dans le pare-chocs. À l’instar de la compacte G, la M adopte une silhouette plus fluide et gracieuse qu’auparavant. La promo qui mentionne «It begins with a brush stroke» (tout commence par un simple coup de pinceau) dit parfaitement vrai dans ce cas-ci.

Les designers auraient toutefois pu faire preuve de plus d’originalité au niveau des roues. En effet, à moins d’opter pour la version Sport, la M se contente de jantes en alliage de 18 pouces au style monotone. Celles de 20 pouces, en revanche, offrent tout un punch visuel et rendent cette berline intermédiaire nettement plus désirable. La peinture Platine glacé (argent) de mon modèle d’essai ne faisait rien pour aider sa cause.

L’habitacle fait honneur à la M par son haut degré de confort et d’opulence. (Photo: Mike Goetz/Auto123.com)