Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai routier du Kia EV6 2022 : fin et beau

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO
Kia EV6 GT-Line 2022, profil
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, profil

Auto123 met à l’essai le multisegment tout électrique Kia EV6 2022.

Notre premier jour avec le nouveau Kia EV6 2022 s’est passé en blanc, la neige étant arrivée rapidement et abondamment moins d'une heureaprès  notre prise de possession de la version GT-Line AWD du nouveau modèle électrique. La neige est restée avec nous jusqu'en soirée. Cela nous a donné l'occasion de tester la façon dont le multisegment se comporte dans des conditions hivernales difficiles – tant mieux, car il dispose d'un mode de conduite Snow –, mais pour tester réellement ses performances, il fallait attendre un autre jour.

L'EV6, à l'allure et aux performances assez séduisantes, rejoint le Volkswagen ID.4, le Ford Mustang Mach-E et l’Hyundai Ioniq 5, un autre produit du groupe Hyundai, dans une lutte qui s’annonce corsée pour séduire les acheteurs qui ne se sont pas encore attachés à la marque Tesla. Et peut-être même certains de ceux qui le sont.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Kia EV6 GT-Line 2022, avant
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, avant

La première chose à savoir sur le Kia EV6 est qu'il s'agit d'un cousin proche de l’Ioniq 5 récemment introduit sur le marché; la plupart des éléments mécaniques et des groupes motopropulseurs sont partagés.

La deuxième chose à savoir, et c'est très évident dès que vous voyez l'EV6 pour la première fois, est que les styles extérieurs des modèles sont vraiment à l’opposé. L’Ioniq 5 exploite – avec beaucoup de succès, d'ailleurs – l'attrait rétro-futuriste d'un concept Hyundai sorti d’une autre époque. C'est comme le véhicule du futur, tel qu'imaginé par quelqu'un dans les années 1970. Je l'adore.

Mais j'aime tout autant le look de cet EV6. Son design est plus directement moderne, et il y a une ressemblance certaine avec le Jaguar I-Pace ici. L'EV6 est longu et trapu, comme s'il se prenait pour une Porsche Panamera surélevée, et ses extrémités avant et arrière envoient un message clair : c'est une voiture dynamique et sportive. Pensez-y : alors qu'en longueur il est à peu près l’équivalent des Volkswagen ID.4, Mustang Mach-E et Ioniq 5, il est moins grand en hauteur que tous ces rivaux, de plusieurs centimètres. Dommage que les constructeurs automobiles ne parviennent pas surmonter leur peur d'appeler leurs produits des voitures, comme si ce terme était une forme de lèpre, parce que cet EV6 est essentiellement une voiture à hayon. Mais bon.

Kia EV6 GT-Line 2022, intérieur
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, intérieur

Intérieur
Il se trouve que j'ai eu l'occasion de m'asseoir dans le VUS Kia Sportage de nouvelle génération le jour même où j'ai conduit l’EV6 pour la première fois, et j'ai retrouvé dans les deux le même système multimédia et même la même configuration de base du tableau de bord et de la console. Disons alors que l'environnement intérieur est moderne, mais pas radicalement différent de tout autre produit Kia moderne.

Les commandes tactiles de la console
Un élément qui est unique, et qui pose un certain défi aux nouveaux utilisateurs, est la rangée horizontale de commandes sur la console, sous l'écran principal. Ces commandes sont invisibles lorsque vous montez dans l'EV6. Il n’y a qu’une bande noire, encadrée par deux boutons. Bon, cela signifie-t-il que tout doit être fait sur l'écran multimédia ?

Kia EV6 GT-Line 2022, intérieur, console centrale
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, intérieur, console centrale

Heureusement, non. Car lorsque vous démarrez la voiture, cette bande s'allume et révèle des commandes tactiles. De plus, il y a DEUX rangées de commandes, dont une seule est visible à la fois. Pour passer d'une rangée (pour les commandes du système audio) à l'autre (pour les commandes de climatisation), vous devez glisser vers le haut ou vers le bas sur une commande particulière. Ainsi, chaque point de cette bande et chacun des deux boutons physiques font double emploi.

Sauf que lorsque vous conduisez, que vous faites attention à la route et que vous ne faites PAS attention à quelle rangée est en jeu, vous risquez d’augmenter le chauffage à fond alors que vous vouliez augmenter le volume. Je l'ai fait plus d'une fois.

Mis à part ce détail agaçant, on a affaire à un habitacle confortable, moderne, mais pas aussi déboussolant que certains des autres nouveaux VÉ qui arrivent sur le marché. Les sièges sont confortables et peuvent être réglés facilement pour une bonne position de conduite, et la rangée arrière avec son plancher plat offre beaucoup d'espace. Il ne semble pas y avoir de grand prix à payer pour la silhouette extérieure écrasée de l'EV6 ; je félicite les designers de Kia.

Comme mentionné, il existe une variété de similitudes entre ce Kia et le Hyundai. Impossible d'éviter les comparaisons. Par exemple, alors que l’Ioniq 5 que nous avons conduit était équipé d'un toit panoramique (en option) qui n'est pas ouvrable mais qui procure un espace intérieur très aéré et ouvert, notamment à la deuxième rangée, l’EV6 est équipé d'un toit ouvrant, plus petit. Ce qui signifie que lorsque vous vous prélassez sur la banquette arrière spacieuse et confortable, vous n'avez pas la même sensation de ciel ouvert au-dessus de vous. D'un autre côté, vous pouvez ouvrir ce toit ouvrant, contrairement à celui du Hyundai.

Kia EV6 GT-Line 2022, deuxième rangée
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, deuxième rangée
Kia EV6 GT-Line 2022, trois quarts avant
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, trois quarts avant

Performances
L'EV6 est le tout premier nouveau véhicule produit par Kia depuis son grand changement de marque l'année dernière, et le premier modèle électrique à batterie basé sur la toute nouvelle plateforme modulaire mondiale électrique (E-GMP) du constructeur. Cela signifie que le véhicule est conçu dès le départ comme un VÉ, ce qui constitue un avantage substantiel, tant en termes de design et d'ergonomie que de performances.

L'EV6 est un véhicule à centre de gravité bas, solide et agile sur la route, avec de fortes accélérations – surtout en sortie de ligne – et peu ou pas de roulis dans les courbes, qu'il peut aborder avec confiance. De plus, alors qu'il ressemble presque à une voiture à hayon sous certains angles, il a en fait un empattement égal à celui du Telluride, un VUS intermédiaire. Les points en commun s’arrêtent là, cependant, mis à part la direction, un peu légère dans les deux cas. Mais là, on parle d’une malédiction très commune des véhicules contemporains, il est donc difficile de pointer du doigt uniquement l'EV6. Ne vous attendez pas à des conversations intimes entre la surface de la route et vos mains.

L'ensemble des performances de ce Kia GT-Line est en effet impressionnant, et il nous a presque – presque – fait oublier les 576 chevaux qui arriveront plus tard dans la version GT. Ce sera certainement une véritable bombe sur la route, et nous avons hâte de l'essayer.

Pour mémoire, la version GT-Line AWD que nous avons conduite offre une puissance de 320 chevaux et un couple de 446 lb-pi.

Kia EV6 GT-Line 2022, trois quarts arrière
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, trois quarts arrière

Le Kia EV6 offre au conducteur le choix entre plusieurs modes de conduite : Eco, Normal, Sport et Snow. Nous avons essayé le premier pour une courte période et nous avons trouvé que, bien qu'il soit parfait pour passer d'un feu à l'autre en ville, conduire sur l'autoroute avec ce mode donnait l'impression que le véhicule tirait un parachute ouvert. En mode Normal, on coupe ce parachute, et en mode Sport on est quelque peu renvoyé dans notre siège. C'est à vous de choisir, mais je soupçonne que la plupart des gens resteront bien loin du mode Eco, à moins que le nombre de kilomètres restants ne soit dangereusement bas. Le mode Snow verrouille une répartition 50/50 du couple pour la traction et réduit le freinage régénératif.

En parlant de, comme dans l’Ioniq 5, vous avez ici un choix de niveaux pour votre freinage régénératif (qui renvoie un peu de jus à la batterie) de zéro à Max, qui devient effectivement une conduite à une seule pédale. Là encore, le choix vous appartient. Le niveau est réglé à l'aide des palettes situées à l'arrière du volant.

Kia EV6 GT-Line 2022, calandre, phare
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, calandre, phare

Le mot de la fin
Le Kia EV6 vient d'être élu Voiture de l'année par ceux qui s'y connaissent en Europe, et il est difficile de contester leur choix. Il s'agit d'un multisegment extrêmement bien conçu, qui offre une dynamique de conduite vraiment positive et un habitacle confortable, moderne, mais pas trop prétentieux pour en profiter. Et pour couronner le tout, il est très beau de l'extérieur, s'inspirant intelligemment des Jaguar I-Pace et Porsche Panamera.

Un des commentaires que j'ai entendus est que la rangée de sièges arrière n'est pas tout à fait à la hauteur des attentes en termes d'espace offert, ce qui remet en question son caractère pratique pour les familles. Pour être clair, la deuxième rangée n'est en aucun cas exiguë, mais à ce niveau l'EV6 souffre légèrement par rapport à l'Ioniq 5 qui profite d’un plafond plus haut, ce toit panoramique et un habitacle plus minimaliste.

Pour simplifier à l'extrême, les familles pourraient donc finir par opter pour le Hyundai, tandis que les acheteurs de VÉ qui souhaitent une expérience plus sportive et plus technologique se tourneront vers le Kia. Dans un sens, c'est trop réduire la chose, car les deux sont à la fois assez dynamiques et spacieux, mais parfois les choix d'achat se résument à cela. Surtout lorsque vous avez deux véhicules qui partagent tant d'éléments.

La grande nouvelle, bien sûr, c'est que le marché dispose maintenant de deux excellents nouveaux choix entièrement électriques, qui sont tous deux admissibles aux incitatifs des gouvernements fédéral et provinciaux pour les véhicules électriques.

À voir aussi : Les prix du Kia EV6 2022 annoncés pour le Canada

À voir aussi : Autonomie du Kia EV6 : l’EPA annonce des chiffres variants entre 373 km et 499 km

Kia EV6 GT-Line 2022, arrière
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, arrière

On aime

L'apparence
La conduite
La technologie
Confortable à l'avant et à l'arrière
Sensation de qualité dans l'ensemble

On aime moins

Pas de toit panoramique en option
Il faudra s'habituer à la double rangée de boutons tactiles à bascule.
L'autonomie en prend un coup en hiver (alors quoi de neuf)
Pas d'essuie-glace arrière

La concurrence principale

Chevrolet Bolt EUV
Ford Mustang Mach-E
Hyundai Ioniq 5
Nissan Ariya (à venir)
Subaru Solterra (à venir)
Tesla Model Y
Toyota b4ZX (à venir)
Volkswagen ID.4

Kia EV6 GT-Line 2022, écusson
Photo : D.Boshouwers
Kia EV6 GT-Line 2022, écusson

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Kia EV6 2022
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos du Kia EV6 2022