Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Lotus Evora 2010 : premières impressions

Lotus Evora 2010 : premières impressions

La grande Lotus! Par ,

Qu'y a-t-il de commun entre un Toyota RAV4 et la nouvelle Lotus Evora, le moteur qui les anime! Je ne parle pas ici d’un humble 4-cylindres. Non. C’est du V6 de 3,5 litres qu’il est question. Un moteur monté en position centrale, qui permet à cette « grande » Lotus de s’élever au niveau d’une Porsche Cayman, par le muscle et le raffinement qu’il lui procure.

L’Evora est un GT que Lotus oppose à la Porsche Cayman. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

L’apparition d’une nouvelle Lotus constitue un événement en soi. Après tout, la dernière grande nouveauté de la marque remonte à 1995, avec le lancement de l’Elise. À l’époque, l’Italien Romano Artioli, patron de Bugatti, était propriété de Lotus. L’Elise, un joli petit roadster agile, avait d’ailleurs été baptisé en l’honneur de sa fille, Elisa. Un nom débutant par la lettre E, comme le veut la tradition chez Lotus!

Au fil des années, et sous la gouverne d’une nouvelle administration (le fabricant malais Proton a acheté Lotus en 1996), l’Elise a engendré une pléthore de variantes destinées à la route ou à la piste, mais aussi deux évolutions très intéressantes : les biplaces Exige et Europa S.

Le panache d’une GT!
L’Evora propulse la marque à des années-lumière de l’Elise et des modèles qui en ont découlé. C’était le but, car les stratèges de la marque tentent actuellement de diversifier leur gamme de produits pour élargir la clientèle.

Voilà pourquoi ils ont tant misé sur le confort et le luxe avec cette nouvelle venue. Son habitacle peut accueillir confortablement deux adultes de grande taille, et ce pour de longs trajets. Oubliez l’exiguïté d’une Elise et ses sièges-coquilles à dossier fixe. Prendre place à bord de l’Evora ne requiert pas l’aisance d’un contorsionniste... du moins pas autant. Mais une fois assis, on découvre des sièges à dossier inclinable et contours prononcés qui supportent parfaitement le corps. Un délice!

Et puis, l’Evora est une 2+2. La première que Lotus propose depuis les anguleuses Elite et Excel des années 70 et 80. La petite banquette arrière est d'ailleurs offerte à un coût dérisoire et il y a fort à parier que la plupart des acheteurs la demanderont.

Le fabricant reste cependant honnête à son sujet et confirme qu’elle est destinée à des enfants. Avec le confort spartiate qu’elle procure, on aurait tort de prétendre le contraire. De toute façon, la fixation Isofix pour sièges d'appoint de bambins qu’on retrouve à l’arrière donne une idée plus juste du genre d’utilisation qui sera faite de cette banquette.

À l’intérieur, deux sièges baquets très enveloppants peuvent accueillir des adultes de grande taille. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)