Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi RVR GT 4RM 2011 : essai routier

Mitsubishi RVR GT 4RM 2011 : essai routier

Un VUS compact extrêmement séduisant Par ,

Cette semaine, j’ai réalisé que des fois, je dois considérer un véhicule sous un autre angle. Pas uniquement comme journaliste qui a conduit au-delà de 100 modèles différents au cours des deux dernières années, mais comme monsieur ou madame Tout-le-Monde qui songerait à acheter cette voiture.

Quand je suis passée chercher mon Mitsubishi RVR GT 4RM 2011 bleu ciel, je n’ai pu retenir un frisson d’anticipation. C’est qu’il a l’air si… belliqueux, mignon, robuste et athlétique à la fois! Pendant quelques instants, j’ai honnêtement oublié ma mission journalistique.

Outre la couleur, la silhouette entière du bolide m’a séduite. (Photo: Lacey Elliott/Auto123.com)

Je craque pour le style de cette Mitsubishi, et je ne suis pas la seule. En sept jours, quatre femmes différentes m’ont hélée pour me dire à quel point elles adoraient! Soyons honnêtes, mesdames, pour la plupart d’entre nous, le style est une des trois raisons principales qui motivent l’achat d’une voiture, et il n’y a là rien de mal.

La couleur est sublime. Je n’aurais jamais pensé aimer une voiture bleu ciel, mais oh! que je me suis trompée! Outre la couleur, la silhouette entière du bolide m’a séduite. Le nez en requin et les angles prononcés fichent la trouille. Or, sa petite stature en fait une machine entièrement approchable et, ma foi, très mignonne.

Si vous songez au RVR, jetez également un coup d’œil sur les Nissan Juke, Suzuki SX4 et Kia Sportage. Ils sont tous uniques, certes, mais j’ai un faible pour le Mits. On dirait une version raccourcie de l’Outlander.

La déception s’est toutefois installée quand je me suis glissée derrière le volant. Tous les modèles de la gamme présentent le même habitacle : beaucoup de plastique, aménagement de base, banalité généralisée. Les autres modèles dans la catégorie semblent tous plus raffinés et modernes.

Mitsubishi a néanmoins réussi à s’assurer que tout est à portée de l’œil et de la main. On y trouve trois grandes molettes bien placées pour le climatiseur et des commandes simples pour la radio.

J’aime particulièrement l’énorme toit panoramique vitré de série qui court le long du pavillon et crée une impression d’espace aéré. La nuit, un éclairage d’ambiance feutré le met en valeur. Un bémol cependant : il ne s’ouvre pas du tout.

Tous les modèles de la gamme présentent le même habitacle : beaucoup de plastique, aménagement de base, banalité généralisée. (Photo: Mitsubishi)