Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Nissan Maxima 2009 : premières impressions

Nissan Maxima 2009 : premières impressions

Par ,

Raleigh, Caroline du Nord -- Après seulement quatre ans, Nissan a décidé de remplacer la Maxima de génération actuelle par une toute nouvelle version. Cette dernière semble élever la voiture dans une tout autre stratosphère au sein de la catégorie des berlines intermédiaires.

La voiture semble plus grosse et plus substantielle que celle qu'elle remplace.

Design inspiré du thème « Liquid Motion »
Nissan réfère à la fluidité de l'apparence extérieure de la nouvelle Maxima comme du mouvement liquide. Les lignes fuyantes et les panneaux de carrosserie doucement sculptés font foi de cette approche, tout en laissant la perception que la voiture est plus grosse et plus substantielle que celle qu'elle remplace. Dans les faits, l'empattement et la longueur hors tout de la nouvelle plateforme se trouvent diminués, quoique ces réductions sont compensées par une largeur supérieure, une rigidité de caisse améliorée et un diamètre de braquage plus petit.

J'aimais bien le style angulaire, unique même, de la Maxima 2004 à 2008. La version 2009 de cette berline sportive intermédiaire à traction constitue tout un changement stylistique. Il aura fallu une grande coopération entre les stylistes et les ingénieurs pour créer une berline à quatre portes démontrant une ceinture de caisse svelte, c'est-à-dire la portion plus mince au centre de la voiture, lui conférant des passages de roues prononcés et la forme d'un sablier.

La cabine a été complètement redessinée, également. On ne parle pas ici d'un nouvel emballage sur un cadeau déjà donné, mais d'une reconstruction totale à partir des seuils de porte. Les révisionnistes de Nissan ont dépensé beaucoup d'énergie à créer une configuration à la fois visuellement attrayante et fonctionnelle : toutes les commandes et les instruments sont à portée de la main du conducteur.

Ce qui mérite probablement le plus de commentaires positifs dans l'habitacle, ce sont les sièges : ils procurent un confort et un maintien remarquables. Comme dans les voitures allemandes, Nissan a intégré un soutien rétractable pour les cuisses dans le siège du conducteur. Je me demande bien pourquoi ce mécanisme simple mais pourtant merveilleusement soutenant ne se retrouve pas à plus grande échelle. Étant propriétaire de deux longs fémurs, je considère ce soutien comme un cadeau du ciel durant les longs moments passés derrière le volant.

Même merveilleux moteur, plus de puissance
Le moteur primé VQ de Nissan, le V6 de 3,5 litres à DACT et à 24 soupapes a été remanié afin d'augmenter sa puissance à 290 chevaux et son couple à 261 livres-pied. Ces hausses proviennent de la nouvelle technologie de gestion du calage variable des soupapes, plus avancé. En prime, on obtient une réduction de la consommation de carburant. La voiture est maintenant cotée à 10,8 litres aux 100 kilomètres en conduite urbaine, et à 7,7 litres sur la route.

Le moteur primé VQ de Nissan a été remanié afin d'augmenter sa puissance à 290 chevaux.