Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru Legacy PZEV 2009 : essai routier

Subaru Legacy PZEV 2009 : essai routier

Le PZEV expliqué Par ,

Aussitôt que j'ai pris possession de cette Subaru, je me suis demandé ce que l'acronyme «PZEV» voulait bien dire. Il s'agit de la certification d'émissions quasi nulles (en anglais: «Partial Zero Emissions Vehicle») en vigueur aux États-Unis. On l'applique à des modèles qui polluent beaucoup moins que la normale.

Au volant de la Legacy, il est fort relaxant de circuler en ville ou de se faufiler dans les cours de centres d'achats.

Des composantes spéciales sont ajoutées, telles qu'un réservoir à charbon actif dans l'admission d'air pour absorber les émissions de vapeurs d'hydrocarbures. En outre, le convertisseur catalytique utilise un tamis aux alvéoles plus fines et à la surface de contact deux fois plus grande. Résultat: les particules d'échappement sont réduites de 90 % par rapport à la moyenne des véhicules neufs.

Au Canada, on entend plus souvent parler de la norme d'émissions super ultra faibles (en anglais: «Super Ultra Low Emissions Vehicle» ou SULEV) que PZEV même si elles sont comparables.

Habitacle
Si ce n'était pas des emblèmes sur le coffre et les tapis de plancher, à peu près tout le monde ne saurait faire la distinction entre la Legacy régulière et la version PZEV. Cette dernière représente l'entrée de gamme et, en conséquence, elle se contente d'offrir un intérieur en tissu et un siège du passager à réglage manuel. Le conducteur, lui, bénéficie quand même de réglages électriques, mais pas de la mémoire de position.

Peu importe leur revêtement, les sièges de la Subaru Legacy sont pas mal confortables, autant les baquets avant que la banquette arrière. Les glissières permettent d'ajuster le dégagement au niveau des jambes, tandis que la ligne de toit digne d'une vraie berline intermédiaire procure assez d'espace à la tête pour se sentir confortable -- à moins d'être vraiment grand.

Après avoir reculé le siège du conducteur pour être à l'aise au volant, je me suis glissé à l'arrière pour voir si le dégagement était adéquat. Bonne nouvelle, j'ai pu m'asseoir confortablement et sans problème, même avec quelqu'un d'aussi imposant que moi à ma droite. Une troisième personne à l'arrière rendrait les choses un peu compliquées. Remarquez, vos trois enfants y trouveront facilement leur compte.

Poste de conduite
C'est à partir du siège du conducteur que la vue est la meilleure selon moi. L'élégante instrumentation est dominée par le tachymètre et l'indicateur de vitesse; les jauges de carburant et de température du moteur, plus petites, sont quand même bien visibles. Le bloc central regroupe logiquement les interfaces audio et de climatisation.

L'élégante instrumentation est dominée par le tachymètre et l'indicateur de vitesse.