Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une heure au volant de la nouvelle Toyota GR 86 2022

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 met à l’essai (rapidement) la Toyota GR 86 2022.

Lancée en 2013, la Toyota 86 (d’abord commercialisée sous la bannière Scion et appelée FR-S) a marqué à sa manière la scène de la voiture sport de la dernière décennie. Tantôt comparée à la Mazda MX-5, tantôt à la Nissan 370Z et même à la Ford Mustang à l’occasion, la 86 a été reconnue très tôt comme l’une des très bonnes voitures sport abordables de son époque.

Akio Toyoda, le grand patron de la marque, a donc gagné son pari, lui qui avait approuvé ce projet développé en partenariat avec Subaru. Le coupé FR-S/86 a démontré que Toyota n’était pas obligé de coller à son étiquette de constructeur « beige », un qualificatif trop souvent employé pour décrire la philosophie de la marque du début des années 2000.

Neuf ans après son arrivée sur nos routes, cette Toyota revient dans l’arène des sportives abordables après un très bref hiatus (la 86 n’a pas été offerte en 2021). Il y a quelques semaines, la filiale canadienne de Toyota nous offrait une heure (seulement !) au volant d’une Toyota GR 86 2022 de préproduction, une sportive qui arrivera dans les concessions canadiennes cet automne, nous a-t-on appris.

Considérant que cette réincarnation moderne de la Toyota AE86 (ou Corolla GT-S pour les passionnés nord-américains) fut un succès jusqu’ici, Toyota (et Subaru, par le fait même) a-t-il apporté les correctifs nécessaires pour faire de cette « version 2.0 » un digne successeur du coupé 86 original ? Voilà la question à laquelle j’ai tenté de répondre… en une heure !

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

 

Toyota GR 86 2022, profil
Photo : V.Aubé
Toyota GR 86 2022, profil

Voici la 86... ou plutôt la GR 86 !
Durant un essai de la sorte, laissez-moi vous dire que chaque minute compte. En soustrayant la quinzaine de minutes nécessaire pour prendre quelques clichés à la va-vite, quelques autres (minutes) pour comprendre les nouveautés de l’habitacle, il reste peu de temps pour découvrir les nouvelles courbes de la GR 86 2022, un coupé désormais désigné, à l’instar de la GR Supra, par les deux initiales de la division sportive de Toyota : Gazoo Racing. Voilà un premier changement à souligner.

On remarque que la nouvelle cuvée est taillée dans le même moule que l’ancienne. Les proportions demeurent inchangées et la silhouette respecte les lignes de la première génération avec quelques différences, bien entendu.

Le vitrage latéral n’est plus aussi pointu dans sa portion arrière, par exemple, tandis que ces nouvelles ouvertures dans les ailes avant, qui sont tout à fait fonctionnelles, ajoutent du caractère à l’ensemble. Les bas de caisse sont plus bombés que par le passé et le couvercle du coffre, avec son « bec de canard », s’assoit sur ces feux arrière en forme de « C ». Puis, sous le pare-chocs, on retrouve cette paire de pots d’échappement logés à même un diffuseur en plastique noir. À l’avant, par ailleurs, la GR 86 partage ses blocs optiques et son capot avec la BRZ de Subaru, mais c’est tout. Son bouclier a un design exclusif.

En fin de compte, le mot qui me revient continuellement en tête depuis cette brève heure passée à la côtoyer, à l’étudier, c’est… maturité ! Le coupé Toyota GR 86 est devenu plus mature que son prédécesseur. D’un point de vue personnel, j’avoue que j’aime particulièrement la portion avant, dont le style est visiblement inspiré de l’univers de la course.

Toyota GR 86 2022, intérieur
Photo : V.Aubé
Toyota GR 86 2022, intérieur

Et l’intérieur alors ?
Puisque la nouvelle voiture repose sur une évolution de l’ancienne plateforme, l’habitacle n’a pas beaucoup changé. Il est toujours possible d’asseoir des passagers à l’arrière, mais ceux-ci devront préférablement être très jeunes, car l’espace pour les jambes y est rare, surtout si les occupants des places avant prennent leur aise !

À l’avant, c’est, disons, « business as usual ». La GR 86 a deux sièges juste assez enveloppants pour qu’un pilote amateur puisse s’amuser sur une piste avec une position de conduite littéralement parfaite ! Pendant ce trop court essai routier, j’ai trouvé que le boudin du volant était petit, mais c’est, à mon avis, le seul défaut de cette voiture de puriste. Le pommeau de la boîte de vitesses manuelle tombe parfaitement en main et les pédales rapprochées facilitent le talon-pointe, une technique qu’on peut répéter à l’infini. Notons aussi que les concepteurs de cette sportive ont réussi à dessiner des porte-gobelets pratiques dans les panneaux de portières, un endroit beaucoup plus logique que l’espace qu’ils occupaient sur la console centrale de la 86.

La planche de bord ne remportera pas de prix de design, mais au quotidien sa sobriété sera sans doute bienvenue. Tout est judicieusement placé et pensé, avec de gros boutons et même un écran tactile plus grand que par le passé.

Toyota GR 86 2022, avant
Photo : V.Aubé
Toyota GR 86 2022, avant

Au volant d’une bombe
L’ancien coupé a plus d’une fois été louangé pour son équilibre global, en piste comme sur route. L’agrément de conduite était manifestement la mission première de cette sportive, mais il manquait un soupçon de puissance et de couple surtout. Il fallait travailler fort pour extirper tout le potentiel d’une 86.

Avec un nouveau moteur de plus forte cylindrée (2,4 L contre 2,0 L), la GR 86 peut littéralement voler sur la route ! Bon... n’imaginez surtout pas qu’il s’agit d’un monstre d’accélération, mais ses 228 chevaux (un gain de 23 chevaux) et les 184 lb-pi de couple (28 lb-pi de plus) sont tout à fait bienvenus. Les motoristes de la marque n’ont pas voulu changer le caractère de la voiture. Ils l’ont simplement amélioré. Certains voudraient que le moteur turbocompressé de la Legacy GT se substitue à celui-ci, mais ce bloc atmosphérique respecte la philosophie de la livrée précédente… et même de la Corolla GT-S des années 80.

La sonorité de l’engin est désormais plus convaincante. Le châssis se montre aussi plus ferme, la direction très rapide et précise, et la boîte manuelle toujours aussi plaisante à manier ! Quant à la tenue de route, elle est améliorée grâce à la présence de ces « gommes » Michelin Pilot Sport 4. Bref, j’ai déjà hâte de mettre à l’épreuve ce deuxième opus sur une piste.

Toyota GR 86 2022, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Toyota GR 86 2022, trois quarts arrière

Le mot de la fin
La Toyota GR 86 2022 ne terminera pas au premier rang des ventes de la marque. Ce titre sera incontestablement accordé à l’indétrônable RAV4. On le sait ! Mais la raison d’être de ce coupé est complètement différente : son constructeur l’a créée pour séduire des amoureux de la conduite. C’est pour eux qu’il est plus mature et plus affûté, et qu’il a même un cœur plus grand… de 0,4 litre !

Si l’électrification des véhicules vous rend anxieux (moi, ça me chicote, je l’avoue), la GR 86 2022 vous rappellera rapidement à quel point une voiture simple et bien conçue a le pouvoir d’accrocher un sourire au visage de son conducteur.

On aime

Silhouette plus mature
Tenue de route bonifiée
Mécanique idéale

On aime moins

L’espace à l’arrière
Visibilité limitée à l’arrière
Freins en conduite urbaine

La concurrence principale

Chevrolet Camaro
Ford Mustang
Mazda MX-5
Nissan 370Z
Subaru BRZ

Toyota GR 86 2022, écusson
Photo : V.Aubé
Toyota GR 86 2022, écusson

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota 86 2022
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de la Toyota GR 86 2022