Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Ford Escape hybride rechargeable 2021 : il était temps!

Ford Escape hybride rechargeable 2021 | Photo : Ford/David McSherry
Le meilleur taux d'intérêt
Vincent Aubé
Le nouvel Escape hybride rechargeable vaut-il le coup, malgré ses deux seuls roues motrices?
|

Auto123 met à l’essai le Ford Escape hybride rechargeable 2021.

Kelowna, Colombie-Britannique – Lorsque Ford a présenté sa nouvelle génération du Ford Escape en 2019 (en tant que modèle 2020), il était question de quatre types de motorisations : les deux livrées essence, l’hybride et l’hybride rechargeable. Les trois premières sont arrivées rapidement sur le marché, mais la dernière s’est fait attendre, tellement en fait que nous sommes à la fin du mois d’octobre et Ford Canada nous propose de conduire le nouveau modèle enfichable de l’année-modèle 2021.

Pourtant, le modèle est en vente partout au pays depuis le mois de juillet, nous dit-on. Ford Canada a eu du mal à réunir une flotte suffisamment nombreuse pour organiser un événement de conduite dans l’ouest du pays. Bref, ce qu’il faut comprendre, c’est que les premiers exemplaires du modèle sont arrivés au compte-goutte – un peu plus de 1000 unités vendues depuis l’été selon Ford – et que les exemplaires 2022 seront bientôt parmi nous. À ce point-ci, l’année-modèle importe peu, car il n’y aura que très peu de différences entre les deux millésimes.

La bonne nouvelle, au-delà de ce détail technique, c’est que les consommateurs ont désormais une option de plus dans le segment des utilitaires compacts hybride rechargeables. Le Ford Escape hybride rechargeable vient donc faire la lutte au Toyota RAV4 Prime, mais également au Mitsubishi Outlander PHEV, le pionnier du groupe. Il est permis de se questionner sur le choix de motricité du Ford Escape le plus frugal sur le marché. En effet, le nouveau modèle ne peut être accouplé à un rouage intégral comme ses concurrents. Reste maintenant à savoir si cette configuration à deux roues avant motrices sera suffisante pour convaincre le public.  

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Ford Escape hybride rechargeable 2021, profil
Ford Escape hybride rechargeable 2021, profil | Photo : Ford/David McSherry

La fiche technique
Au premier coup d’œil, le Ford Escape hybride rechargeable paraît identique aux autres versions du multisegment, à l’exception de cette trappe logée sur l’aile avant… pour le câble de recharge bien entendu! Mais il y a plus, les jantes du véhicule qui sont uniques au modèle, tandis qu’un minuscule écusson « Plug-In Hybrid » prend place du côté droit du coffre.

Sous le capot, l’Escape hybride rechargeable reprend essentiellement les bases du Ford Escape Hybride, le moteur essence 4-cylindres de 2,5-litres à cycle Atkinson qui est relié à un système hybride de quatrième génération. Ce dernier comprend un moteur électrique de 96 kW relié à une batterie de 14,4 kWh et une boîte de vitesses à variation continue, tandis qu’un système de récupération d’énergie au freinage fait aussi partie de la fiche technique. En tout, la puissance combinée atteint 220 chevaux, le couple étant en retrait avec 155 lb-pi, soit le même que dans la version hybride.

Ford Escape hybride rechargeable 2021, avant
Ford Escape hybride rechargeable 2021, avant | Photo : Ford/David McSherry

Trois livrées au menu
Le Ford Escape hybride rechargeable peut être commandé en trois livrées : SE, SEL et Titanium. Le modèle de base SE débute à 37 649 $, suivi du SEL à 40 649 $, et du Titanium à 43 749 $. Au tableau des options, le groupe Co-Pilot360 (850 $) ajoute le régulateur de vitesse et l’aide au maintien de voie, l’assistance à la direction et la navigation activée par la voix, l’application SiriusXM Traffic et la reconnaissance des panneaux de signalisation. Notez que ce dernier est réservé aux livrées SE et SEL.

Ford a pensé aux conducteurs canadiens avec l’ensemble Temps froid (1 000 $) qui inclut un démarreur à distance, un volant et des rétroviseurs chauffants. L’ensemble Forfait de commodités (1 000 $), quant à lui, ajoute un siège électrique pour le conducteur, des phares avec une signature aux DEL exclusive, un hayon électrique, un volant gainé, un appui-bras pour la banquette arrière et le système SecuriCode sans clé. Ces deux derniers groupes s’appliquent seulement à la livrée SE.

Un peu plus haut dans la gamme, le Ford Escape hybride rechargeable SEL peut être commandé avec un groupe optionnel Technologie (2 500 $) venant avec une chaîne audio à dix haut-parleurs, un hayon électrique activé avec les pieds, un écran d’information de 12,3 pouces derrière le volant, un ensemble de mémoire pour les sièges avant et la recharge sans fil pour appareil intelligent.

Finalement, l’ensemble Technologie Elite (2 300 $) est exclusif à la livrée Titanium avec des tapis de sol brodés, un afficheur tête haute, une sellerie en cuir perforé, un volant gainé de cuir, un toit panoramique et la recharge sans fil pour appareil intelligent.

Ford Escape hybride rechargeable 2021, intérieur
Ford Escape hybride rechargeable 2021, intérieur | Photo : Ford/David McSherry

Au volant
C’est dans la région de Kelowna, en Colombie-Britannique, que Ford Canada avait convié la presse automobile pour découvrir de quoi est capable son nouvel Escape enfichable. Notre périple a été teinté d’averses ici et là sur des routes sinueuses menant à la municipalité de Revelstoke au pied des Rocheuses. Muni de pneus d’hiver, le multisegment américain s’est admirablement comporté, malgré l’absence d’un rouage intégral. Les semelles hivernales n’ont certainement pas nui sur ce parcours montagneux.

Très confortable, le Ford Escape enfichable a toutefois besoin d’un peu plus d’insonorisation au niveau des arches de roues où la friction des pneus avec le bitume de la province la plus à l’ouest remplissait l’habitacle d’un tintamarre riche en décibels. Est-ce la faute du revêtement plus âgé de la route empruntée? C’est possible, mais un peu plus de matériel insonorisant ne ferait pas de tort à mon avis.

Comme prévu, le Ford Escape se montre assez agile lorsqu’on le pousse un peu. La direction est légère, mais précise et la suspension absorbe très bien les irrégularités de la route. Plus puissant que tous les autres Escape à l’exception de la livrée équipée du moteur 2,0-litres turbo, le modèle « PHEV » n’est certainement pas aussi vif à l’accélération, notamment parce qu’il est le plus lourd de la gamme, mais aussi parce que la boîte CVT peine à faire monter le véhicule à une cadence d’autoroute. De toute manière, ce n’est pas sa vocation!

En bon véhicule électrifié, l’Escape hybride rechargeable propose plusieurs modes de conduite et même deux ou trois trucs pour gérer la charge de la batterie. Si les modes Eco, Normal, Sport et autres sont presque devenus monnaie courante de nos jours, ce n’est pas tout à fait le cas pour les véhicules PHEV. Avec ce bouton « EV » logé entre les deux passagers avant, on peut décider de laisser le véhicule gérer comme bon lui semble la gestion de l’énergie, forcer le véhicule à utiliser uniquement la batterie comme mode de propulsion, garder l’énergie électrique pour plus tard ou même d’utiliser le moteur thermique pour recharger la batterie… au détriment de la consommation.

Ford Escape hybride rechargeable 2021, calandre, capot
Ford Escape hybride rechargeable 2021, calandre, capot | Photo : Ford/David McSherry

Des chiffres atteignables?
Ford annonce une autonomie électrique de 60 km et une consommation combinée de 2,2 litres par tranche de 100 km, une statistique que me paraît réalisable en étant très doux avec la pédale de droite et en sélectionnant le mode Eco. Sur les routes vallonées de la région de Kelowna, les quelques ascensions ont rapidement diminué l’autonomie possible en mode électrique et le mode Recharge avec le moteur thermique peut mettre en banque des km électriques, mais ceci se fait au détriment de la consommation. Un petit conseil : si vous roulez sur une route de montagne, laissez le véhicule travailler par lui-même.

Au terme de ces deux jours d’essai sur un tracé plus exigeant, le véhicule affichait une moyenne de 5,8 Le/100 km. Cette moyenne aurait-elle été inférieure si j’avais laissé le véhicule en mode hybride? La réponse est oui, mais est-ce que l’écart aurait été important? Probablement que non. Quant à la distance possible en mode électrique, je n’ai pas pu constater la véracité de cette statistique, car les deux véhicules essayés n’étaient pas complètement chargés. Malgré tout, cette option purement électrique est un atout pour les automobilistes qui font leurs courses près de la maison.

Le mot de la fin
Ford poursuit petit à petit l’électrification de sa gamme et le Ford Escape hybride rechargeable fait partie de cette offensive. Sera-t-il aussi marquant que le Mustang Mach-E du côté électrique? Certainement pas, l’Escape étant un modèle plus effacé. En revanche, l’utilitaire compact fait partie de la catégorie la plus courue au pays et une variante enfichable est certainement une belle carte de visite pour le constructeur qui mise presque exclusivement sur une gamme de véhicules à saveur utilitaire.

Fiche technique de Ford Escape SE hybride rechargeable TA 2021

Fiche technique de Ford Escape SEL hybride rechargeable TA 2021

Fiche technique de Ford Escape Titanium hybride rechargeable TA 2021

Ford Escape hybride rechargeable 2021, de haut
Ford Escape hybride rechargeable 2021, de haut | Photo : Ford/David McSherry

On aime

La douceur de roulement
Le système d’infodivertissement facile à vivre
Le confort général

On aime moins

L’insonorisation à revoir
L’absence de rouage intégral (est-ce vraiment un enjeu?)

La concurrence principale

Mitsubishi Outlander PHEV
Toyota RAV4 Prime

Ford Escape hybride rechargeable 2021, arrière
Ford Escape hybride rechargeable 2021, arrière | Photo : Ford/David McSherry
Photos du Ford Escape hybride rechargeable 2021
Vincent Aubé
Vincent Aubé
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 60 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 200 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque