Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L’histoire de la Route 66, celle qui transforma les États-Unis

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Celle qui porte officiellement le nom de US Highway 66 n’est ni la plus longue ni la plus ancienne route aux États-Unis, mais son importance est significative, car elle a servi de passage obligé en étant le plus court chemin entre Chicago et Los Angeles. Elle est devenue à l’époque, par la force des choses, la principale route de migration durant la grande dépression.

Un projet qui voit le jour en 1916

C’est le 11 juillet 1916, sous la présidence de Woodrow Wilson, que l’on décide de faire une route qui va relier l’Est et l’Ouest américain. Le tracé de la route est basé sur le chemin qu’ont emprunté les premiers colons dans les années 1850. Ce n’est que 10 ans plus tard que la Route 66 est finalement ouverte, mais à ce moment, elle n’est pas entièrement pavée. En fait, seulement le tiers de la route est plus carrossable. Il faudra attendre 1937 pour que toute sa longueur soit pavée de dalles de ciment Portland rose — une action attribuable au « New Deal » lancée par le président Franklin Delano Roosevelt.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

La longueur totale de la route a varié au fil des ans. Elle passait par exemple par la ville de Santa Fe dans son tracé original, mais ce tronçon de route a été éliminé en 1937. Aujourd’hui la route fait 3665 km, traversant huit états (Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie) et trois fuseaux horaires.

Bien plus qu’une route

L’importance historique de la route s’étend de 1926 à 1985, l’année où elle fut déclassée. Plus que toute autre route aux États-Unis, la 66 symbolise le nouvel optimisme qui a présidé à la reprise économique du pays après la Seconde Guerre mondiale. C’est sur cette dernière que sont apparus les premiers motels, restaurants et ciné-parc, et que les banlieues ont connu leur moment de gloire. Cette route est devenue un symbole de liberté avec la démocratisation de l’automobile qui devenait accessible à tous. Les gens pouvaient désormais se déplacer plus librement.

Plusieurs villes majeures ont grandi en raison de la présence de la Route 66. C’est le cas d’agglomérations comme Amarillo (au Texas), Albuquerque (au Nouveau-Mexique), ainsi que Flagstaff et Kingman (en Arizona). La route devint aussi un moteur économique. Cette croissance a permis d’assister à l’un des mouvements de population les plus complets de l’histoire des États-Unis. L’Ouest américain est devenu accessible par la route et son développement a rapidement suivi.

Un projet autoroutier 2.0

En 1954, le président Dwight D. Eisenhower, qui a vécu la Seconde Guerre mondiale aux premières loges et avait été hautement impressionné par le réseau d’autoroutes allemandes, le fameux Autobahn, décide de mettre sur pied un comité qu’il baptise le President’s Advisory Committee on a National Highway Program. On veut construire aux États-Unis l’équivalent d’une autoroute allemande. Quelques années plus tard, les grands travaux commencent.

Photo : Wikipedia

Une de ces autoroutes, la 40, est plus large et remplace en partie des tronçons de la 66 qui devient peu à peu une route locale entre petites villes. Progressivement, les grands réseaux autoroutiers américains prennent le dessus. Le dernier segment de la 66 est « court-circuité » à Williams, en Arizona, en 1984, et la Route 66 est officiellement déclassée le 27 juin 1985.

Pour les commerces et villages qui vivaient de la Route 66, le contournement par les autoroutes a largement été vécu comme une tragédie. Des villages qui dépendaient du trafic engendré par la route ont carrément fermé.

Redonner vie à la 66

En 1990, le Congrès américain a adopté une loi publique qui reconnaissait que la Route 66 « est devenue un symbole de l’héritage du peuple américain en matière de voyages et de son héritage de recherche d’une vie meilleure ». En raison de la législation, le Service des parcs nationaux a mené l’étude des ressources spéciales de la Route 66 afin d’évaluer l’importance de cette dernière dans l’histoire des États-Unis afin de définir des options pour sa préservation, son interprétation et son utilisation.

Photo : Wikipedia

Des comités se sont aussi formés pour préserver la Route 66. Aujourd’hui, on vient encore de partout dans le monde pour prendre quelques semaines pour traverser une partie des États-Unis au rythme d’autrefois.

La Route 66 a inspiré différents artistes comme Nat King Cole qui a chanté la désormais célèbre pièce « (Get Your Kicks on) Route 66 » qui est devenue l’hymne national de la route. La chanson a été reprise par Chuck Berry et les Rolling Stones, entre autres.

De grandes productions cinématographiques ont également utilisé la Route 66 comme trame de fond. On n’a qu’à penser au film Easy Rider avec Peter Fonda, ou Forrest Gump avec Tom Hanks, ou encore dans le film Rainman lorsque Dustin Hoffman refuse de prendre l’avion et que lui et Tom Cruise doivent prendre la route pour traverser une partie des États-Unis.

Conclusion

La Route 66 est le plus bel exemple qu’un voyage n’est pas une destination, mais bien la route que l’on prend pour s’y rendre. C’est un voyage à travers le peuple américain et sa culture que l’on peut découvrir au volant de sa voiture.

Voir aussi :

La Route 66 avec Nissan, jour un

La Route 66 avec Nissan, jour deux

La Route 66 avec Nissan, jour trois

Photo : Wikipedia