Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rapport de l'industrie : comment Mazda est passée de si froid à si chaud ?

Rapport de l'industrie : comment Mazda est passée de si froid à si chaud ?

Par ,

Après un ménage sérieux, le succès résulte de produits ayant du style et orientés sur la performance

Dur à croire qu'un des fabricants automobiles de l'heure était en situation critique il y a à peine cinq petites années. Ce fabricant c'est Mazda, et depuis le tournant du siècle il est sur toute une lancée.

D'une situation critique à une des marques de l'heure, Mazda s'est redressé en cinq petites années. (Photo : Shawn Pisio, Canadian Auto Press)
Alors que la marque a toujours connu une loyauté auprès des propriétaires de leurs voitures, avec des produits uniques tels que la MX-5 Miata au sommet de sa catégorie, les peu orthodoxes RX-7 et nouvelle RX-8 à moteur rotatif, leur gamme qui est leur pain et leur beurre commence à peine à prendre forme.

La Miata a fait une légère transition de l'original vers un modèle plus raffiné à phares exposés en 1999, toujours le meilleur vendeur parmi les cabriolets, mais un joueur de niche néanmoins.

Un produit plus important au Canada, du moins en terme de profits, est la minifourgonnette MPV, également révisée en 1999.

Alors que les produits de niche uniques de Mazda, tels que les MX-5 Miata et RX-8, jouissent d'une grande loyauté auprès des propriétaires, leur gamme qui est leur pain et leur beurre commence à peine à prendre forme. (Photo : Mazda Canada)
« Ici, les fourgonnettes représentent plus de 30 pour cent de notre marché, alors qu'aux États-Unis, c'est environ 15 pour cent, » a commenté Gregory Young, directeur des relations publiques corporatives de Mazda Canada. Il ajoute : « La MPV s'est démarquée avec son style intérieur et sa fonctionnalité, avec son siège de 3e rangée qui se rabat à plat. »

La croissance dans le segment des compactes a débuté avec la Protegé 1997, mais la voiture n'est pas devenue un compétiteur certifié jusqu'à ce que l'élégant modèle 2001 est apparu sur scène en 2000.

« C'est là que la ligne de voitures C a grimpé de la 10th à la 6e ou 7e position au Canada, » a dit Young.

Cette même année, Mazda est entrée dans le segment des sport-utilitaires avec sa Tribute compacte, une adaptation distincte de la Ford Escape qui a livré une carrosserie complètement redessinée, des mises à jour uniques à l'intérieur et de bien meilleurs sièges.

Mazda fait face à une compétition féroce dans presque chaque catégorie. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Elle a été suivie en 2002 par la Protegé5, un avant-gardiste de la classe de familiales sport à 5 portes, maintenant populaire.

« La Protegé5 était un gros pari, » a dit Young. « Elle a fait place à un segment entièrement nouveau. Cet ensemble est arrivé à un temps où il n'y avait virtuellement aucune compétition. »

Mais nous sommes rendus à près de la moitié de la première décennie du nouveau millénaire, et beaucoup à changé. Mazda fait face à une compétition féroce dans presque chaque catégorie, à part le segment des cabriolets à budget qui va invariablement compter un adversaire de plus lorsque la Pontiac Solstice sera mise en vente l'an prochain. Non seulement la compétition est dure, mais le marché est à son plus bas.