Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Aston Martin Virage 2012 : essai routier

Aston Martin Virage 2012 : essai routier

Crémeux V12 britannique Par ,

Fermez vos yeux et imaginez-vous à Monaco, roulant le long du Quai Albert 1 au volant d’une voiture flambant neuve. À quel modèle songez-vous? Quelle voiture pourrait possiblement mieux se fondre dans un décor parsemé de yachts et d’édifices de un, deux, trois milliards?

Aston Martin a, et aura toujours, le souci de l’authenticité, ce qui en fait une marque très séduisante. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Vous l’avez deviné : une Aston Martin.

Mais pas n'importe quelle Aston Martin. Une Virage 2012.

Wow, dites-vous? Croyez-moi, c’est encore mieux que vous ne le pensez.

La simple mention du nom Aston Martin évoque la passion, la performance, l’exclusivité. Difficile de dissocier les deux : James Bond vient spontanément à l’esprit, d’où le lien avec Monaco et la Côte d’Azur.

Toutes ces belles choses sont synonymes de la célèbre marque britannique, qui soulignera son 100e anniversaire dans moins de deux ans. Prenons quelques instants pour explorer chacun des éléments qui définissent Aston Martin.

D’abord, la passion. Chaque Aston Martin est intimement liée à l’autre, certains ayant même critiqué cette consanguinité avouée, et chaque modèle paraît plus attrayant que l’autre. De la Vantage de base (ha!) à l’ultime des ultimes, la DBS, toutes partagent la silhouette coulante exempte de tout reproche. Même Jeremy Clarkson la trouve belle.

Les éléments les plus distinctifs : les calandres de prédateur et là où la ligne de toit croise la croupe. Occasionnellement, un concept automobile rate la cible à un égard ou un autre. Jamais pour une Aston. Peu importe l’angle, la couleur ou la position du soleil, ces voitures restent exceptionnellement séduisantes.

En effet, le temps passé derrière le volant de la Virage m’a nettement démontré que monsieur et madame Tout-le-Monde ne peuvent s’empêcher de s’étonner ou de la zieuter. J’ai conduit des Porsche, Mercedes et Lotus, mais on ne m’a jamais autant dévisagé.

La Virage se veut l’Aston Martin du conducteur doué de discernement. Elle s’insère au-dessus de la DB9 en tant que modèle hyper luxueux de cette lignée. Les jantes de 20 pouces ébahissent, tout comme les nombreuses courbes, mais ce n’est qu’en montant à bord qu’on constate toute la splendeur du modèle. Or, il faut d’abord ouvrir les uniques portières en aile de cygne (fini les poques!). Une vraie merveille, spécialement quand on se trouve derrière la voiture.

Les jantes de 20 pouces ébahissent, tout comme les nombreuses courbes. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)