Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q7 3.0 TFSI quattro Technik 2017 : essai routier

Audi Q7 3.0 TFSI quattro Technik 2017 : essai routier

Superbement conçu et génial à conduire Par ,

Avez-vous constaté que les marques automobiles populaires brouillent de plus en plus la ligne entre l’entrée de gamme et le haut de gamme? 

Pour vous en convaincre, passez chez un détaillant Kia et montez à bord du nouveau Sorento SX+ ou faites la même chose avec le Honda Pilot Touring, le Toyota Highlander Limited, le Mazda CX-9 Signature ou la plupart des autres utilitaires grand public dans leur version la plus luxueuse. Vous remettrez surement en question la pertinence de débourser davantage pour une marque de luxe. Cela dit, l’Audi Q7 2017 entièrement redessiné et repensé a de quoi dissiper vos doutes en une fraction de seconde.

Si l’ancienne génération se justifiait mal devant les nombreux compétiteurs d’entrée de gamme mieux équipés pour moins cher, la nouvelle (à partir de 65 200 $) relève la barre dans la catégorie des VUS de luxe. Range Rover ne sentira probablement pas le besoin d’améliorer son plus gros 4x4 dans l’immédiat, pas plus que BMW avec son X5, mais le Q7 3.0 TFSI quattro Technik (73 500 $) que j’ai essayé figure définitivement parmi les utilitaires et multisegments les plus impressionnants qu’il m’ait été donné de conduire. 

Le design extérieur de l’Audi Q7 pouvait difficilement s’améliorer, mais les stylistes de la marque aux anneaux ont quand même réussi à ajouter une touche dramatique à sa partie avant en intégrant une version plus imposante de la calandre à simple contour d’Audi, sans oublier des blocs optiques à DEL révisés et des lignes de carrosserie plus saillantes.

À l’intérieur, le décor précédent combinait des éléments très bien exécutés avec d’autres plutôt décevants, comme du plastique rigide au bas du tableau de bord, des interfaces  électroniques perfectibles et certaines commandes de plus ou moins bonne qualité. Tout ça est de l’histoire ancienne grâce au nouveau et spectaculaire Audi Q7 2017. 

Devant le conducteur, on retrouve un affichage TFT de 12,3 pouces à haute résolution qu’on peut entièrement personnaliser et qui rend l’instrumentation beaucoup plus moderne. L’infographie est claire et colorée, tandis qu’un bouton « VIEW » sur le volant permet de diminuer la taille du tachymètre et de l’indicateur de vitesse tout en agrandissant l’espace réservé aux autres informations et fonctions du véhicule, dont la navigation. Un écran d’infodivertissement de 8,3 pouces, semblable à une tablette et rétractable électriquement, se dresse au sommet de la partie centrale du tableau de bord.

Le fait d’avoir ces 2 écrans séparés dans l’Audi Q7 2017 libère de l’espace et donne un aspect plus horizontal au tableau de bord, ce qui élimine du même coup le traditionnel bloc central, du moins visuellement. La molette de commande principale sur la console a changé de place avec le levier de vitesses complètement redessiné, si bien que ce dernier agit maintenant comme repose-main pour la première (de toute façon, les changements de rapport manuels se font surtout avec les palettes au volant). Cette nouvelle disposition est tout simplement plus ergonomique.

En passant, la vitesse d’exécution du système d’infodivertissement MMI a été accrue et ses menus, simplifiés. Autre bonne nouvelle : Apple CarPlay et Android Auto sont offerts, ce qui signifie une meilleure reconnaissance vocale et un GPS plus précis.

Par ailleurs, le système de caméras sur 360 degrés ainsi que les capteurs de stationnement avant et arrière, jumelés à une carrosserie légèrement moins longue qu’avant, réduisent le stress dans les endroits restreints. Pour se vider complètement l’esprit, rien de mieux que de monter le volume de la chaîne ambiophonique Bose 3D de 558 watts à 19 haut-parleurs. En fait, non, il y a mieux : la chaîne Bang & Olufsen encore plus puissante en option. Audi a vraiment le don de charmer les oreilles! 

L’interface du climatiseur automatique à 4 zones dans l’Audi Q7 2017 est majoritairement tactile et comprend des boutons pour les sièges chauffants/ventilés à 3 intensités. Juste au-dessus, d’autres boutons bien organisés permettent de contrôler le système Audi Drive Select, d’éteindre la fonction d’arrêt/redémarrage automatique du moteur, d’allumer l’écran multimédia, etc.

Tel que mentionné plus tôt, les commodités ici décrites concernent la version haut de gamme Technik. Il me reste à souligner les phares à DEL, l’accès sans clé avec bouton de démarrage, le frein de stationnement électronique, l’éclairage d’ambiance, la colonne de direction à réglage électrique, les rétroviseurs à assombrissement automatique (oui, même ceux à l’extérieur), la sellerie de cuir perforé, les sièges avant à 12 réglages électriques (dont 4 pour le support lombaire), la radio satellite et HD, le hayon assisté, les nombreux dispositifs de sécurité active et passive et bien plus encore. Mon exemplaire richement équipé comprenait de plus diverses options, soit individuelles ou regroupées dans des ensembles. 

Les modes de conduite proposés sont Confort, Dynamique (sport), Individuel et Hors route. Le second aiguise les réflexes du véhicule, déjà l’un des plus agiles de sa catégorie. Le roulement devient un peu plus ferme, mais jamais trop dur, tandis que la direction, l’accélérateur et la boîte de vitesses obéissent sans délai. Audi a trouvé le moyen de faire en sorte que son gros VUS à 7 places se comporte sensiblement comme un de taille compacte tout en procurant la sensation de solidité et de stabilité que les acheteurs recherchent dans ce créneau. Nul doute que les pneus Goodyear Eagle Sport de 20 pouces de mon modèle d’essai ont aidé à cet égard.

Le mariage d’un V6 suralimenté de 3,0 litres (333 chevaux, 325 livres-pied) avec une boîte automatique à 8 rapports et la légendaire transmission intégrale quattro convient encore parfaitement pour mouvoir le Q7. D’ailleurs, l’accélération de 0 à 100 km/h s’effectue en seulement 5,7 secondes. Disons merci aux ingénieurs pour avoir utilisé de l’acier à haute résistance et bien d’autres techniques de réduction du poids, ce qui donne un allègement de 115 kilogrammes (253 livres) pour un total de 2 240 kilos (4 938 livres).

Petite précision : certains sites font état d’une réduction de 320 kilos (705 livres), mais il est question dans ce cas du modèle européen de base, moins équipé que celui vendu au Canada. Cela dit, comme j’en ai parlé tantôt, l’Audi Q7 2017 paraît beaucoup plus léger qu’on s’y attend et il attaque les courbes avec plus de vivacité que son prédécesseur, sans toutefois négliger le confort de votre digne postérieur.

À propos, le mode Confort est idéal pour profiter de toute la douceur dont le nouveau Q7 sait faire preuve. C’est aussi celui qui priorise les fonctions d’économie d’essence, comme le moteur qui s’arrête discrètement aux feux rouges et qui redémarre tout aussi subtilement par la suite, aidant le véhicule à afficher des cotes de consommation remarquables de 12,6 L/100 km en ville et de 9,4 L/100 km sur l’autoroute. Sachez que le Q7 demeure silencieux peu importe si son moteur s’éteint ou se met à travailler, résultat d’une insonorisation accrue.

Sans surprise, les 2 premières rangées s’avèrent spacieuses et les sièges procurent un merveilleux soutien. Je me suis efforcé d’atteindre la 3e rangée pour voir comment on s’y sent et, bien que je mesure 5 pieds et 8 pouces, j’avais amplement d’espace à ma disposition. Ceux qui prétendent que la banquette arrière de l’Audi Q7 2017 convient uniquement à des enfants peuvent donc se taire. Je n’ai jamais souffert de claustrophobie non plus grâce aux vitres latérales arrière de bonne dimension et à l’immense toit panoramique au-dessus de ma tête, quoique je ne voudrais pas passer toute une journée assis au fond du Q7. 

L’aire de chargement qui se trouve derrière peut contenir 420 litres, un volume équivalent au coffre de la berline A4. Bien entendu, il est possible de replier les 2 rangées arrière, ce qui donne un plancher plat et un total de 2 027 litres ― assez pour faire une razzia dans les ventes de garage. On escamote la 3e rangée à l’aide d’interrupteurs sur un panneau derrière les sièges médians ou encore sur les parois de l’aire de chargement. 

Considérant les sièges enveloppants, les commandes de climatisation arrière et l’air qui sort du derrière de la console avant ainsi que des montants de toit centraux, le nouveau Q7 m’apparaît plus confortable à la 2e rangée que tous les autres VUS à l’exception du Bentley Bentayga. Si j’étais à votre place, je ne sauterais donc pas si vite sur l’occasion d’être le copilote.

La seule chose qui importe plus aux acheteurs de VUS à 7 places que le confort et la polyvalence, c’est la sécurité. À ce chapitre, notez que toutes les versions de l’Audi Q7 2017 ont obtenu la plus haute distinction de l’IIHS aux tests de collisions. Par surcroît, Consumer Reports classe Audi première en termes de fiabilité et J.D. Power la place au-dessus de la moyenne dans sa propre étude. 

En terminant, il faut rappeler que la compétition est nombreuse et féroce dans le segment des VUS intermédiaires de luxe; pensons en premier lieu à l’excellent Volvo XC90 de nouvelle génération, élu à titre d’utilitaire nord-américain de l’année 2016. Par contre, je crois fermement que vous ne serez pas du tout déçu en choisissant l’Audi Q7 2017. Il possède un look très élégant et accrocheur, une superbe finition, des qualités incroyables sur la route, beaucoup de commodités dernier cri, un niveau de sécurité impressionnant et une fiabilité rassurante ― un mélange optimal pour attirer un bien plus grand nombre d’acheteurs.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi Q7 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Audi Q7 2017
Audi Q7 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :K.Tuggay
Photos de la Audi Q7 3.0 TFSI Quattro Technik 2017