Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Dodge Durango R/T 2021 : pas un SRT, mais…

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 met à l’essai le Dodge Durango R/T 2021.

Cette année, ce qui retient surtout l’attention dans la famille Durango, c’est l’ajout de cette livrée SRT Hellcat. Le VUS à caractère familial adopte à son tour le méchant moteur V8 suralimenté utilisé à bord de cinq véhicules du groupe FCA si l’on tient compte des plus récents, soit le Ram 1500 TRX et ce fameux Durango SRT Hellcat livrable exclusivement en 2021.

Mais le Durango que vous apercevez en ce moment n’est pas aussi musclé que l’édition spéciale, ni aussi dispendieux que le hot rod à trois rangées de sièges d’ailleurs. Non, ce Dodge Durango porte l’écusson R/T, ce qui veut dire qu’il y a tout de même un moteur V8 HEMI boulonné sous le capot, mais pas un portant la mention Street and Racing Technology.

Néanmoins, ça ne veut pas dire que le VUS le plus imposant de Dodge est inintéressant sous cette forme moins axée sur la performance. Loin de là, même, car le Durango est déjà, depuis une décennie, le champion du remorquage au sein de son groupe. En effet, lorsque le véhicule est équipé de l’ensemble optionnel Tow’n’Go, il peut remorquer jusqu’à 8700 livres (3946 kg). Le véhicule confié pour cet essai printanier en était équipé, même si aucune charge n’a été remorquée avec ledit véhicule.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Dodge Durango R/T 2021, profil
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, profil

Un VUS musclé ?
Il est vrai que sans l’un ou l’autre des moteurs V8 Hemi de performance, le Durango R/T n’a pas tout à fait le groupe motopropulseur pour enregistrer des 0-100 km/h dignes des meilleures voitures d’accélération. Mais, au moins, la sonorité du 8-cylindres vient clairement de la capitale américaine de l’automobile, un aspect qui est amplifié par la présence du système d’échappement haute performance venant d’office avec l’option Tow’n’Go.

Mentionnons aussi la suspension ajustable, les freins plus mordants, les jantes de 20 pouces, l’essieu arrière avec différentiel électronique à glissement limité, le refroidissement à plus grande capacité du moteur et même la direction de performance, pour ne nommer que ces bidules conçus pour améliorer la prestation du VUS sur la route. Le groupe optionnel comporte plusieurs autres gadgets.

À l’extérieur, la livrée R/T se démarque également de ses pairs avec un capot ventilé, ainsi qu’avec cette superbe couleur de carrosserie vert F8. Quant au faciès, remodelé pour 2021, disons que les versions SRT des saisons précédentes ont pavé la voie à ce museau plus agressif. Je dois l’avouer, même après 10 ans sur nos routes, le Dodge Durango a toujours aussi bonne mine, un compliment qui ne tient pas pour tous les véhicules de la catégorie.

Dodge Durango R/T 2021, intérieur
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, intérieur

Un habitacle renouvelé, mais…
À l’intérieur, les concepteurs ont peaufiné la planche de bord, ne serait-ce que pour imiter celle de la Challenger. L’écran central, d’une largeur de 10,1 pouces est donc orienté vers le conducteur. Quant au système qui s’y retrouve, le célèbre UConnect, il est rendu à sa cinquième version. L’UConnect5 offre des graphiques encore plus clairs et une réponse encore plus rapide que par le passé.

Les commandes de la climatisation, ainsi que les modes de conduite (Neige, Remorquage, Sport et Piste), qui viennent d’office avec l’ensemble Tow’n’Go, sont regroupés sous l’écran. Qui plus est, Dodge a décidé de laisser le traditionnel levier de vitesses en place au lieu d’y aller avec une molette comme dans certains véhicules Chrysler ou Ram, par exemple.

Notre Durango profitait de la configuration offrant des sièges capitaines à la deuxième rangée. La console centrale à cet endroit sert davantage de rangement pour les écouteurs et la télécommande du système de divertissement (optionnel).

Dodge Durango R/T 2021, sièges de deuxième rangée
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, sièges de deuxième rangée
Dodge Durango R/T 2021, siège Stow'n'Go
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, siège Stow'n'Go

Sans surprise l’accès aux deux places de la troisième rangée est ardu. L’espace, quant à lui, est limité à de jeunes enfants. Seuls quelques VUS de la catégorie s’avèrent accueillants à cet endroit ; le Durango n’a pas à en rougir. Le coffre, de son côté, est soit petit (avec la banquette de troisième rangée relevée), grand (lorsque les sièges capitaines sont en place) ou hyper grand (avec les deux rangées de sièges repliées).

On remarque tout de même quelques plastiques de qualité inférieure, un signe de l’âge du VUS, en service depuis 2011. Toutefois, ce n’est pas trop grave puisque ces panneaux de plastique sont notamment logés dans les bas de portières.

Au volant
Dès qu’on appuie sur le bouton de démarrage, on entend tout de suite le rugissement du V8 de 5,7 litres. La symphonie est plus musicale grâce à la tuyauterie moins restrictive. Accouplé à la boîte automatique à huit rapports, le moulin n’a aucune misère à mouvoir ce gros pachyderme familial, et ce, même si les 360 chevaux et 390 livres-pieds de couple ne sont pas aussi puissants que les deux autres V8 qui apparaissent dans le catalogue de la marque. L’ennemi ici, c’est le poids de l’utilitaire. En effet, avec 2411 kg à déplacer, le « petit » V8 n’est pas aussi bien nanti que les engins développés par la division SRT. Les accélérations manquent de « ooomph » face aux deux autres.

Il faut dire que le Durango R/T n’est pas aussi onéreux que les deux modèles SRT. Même s’il montre ses gros bras, le modèle R/T est davantage destiné à une utilisation familiale ou même pour le remorquage occasionnel.

Dodge Durango R/T 2021, trois quarts arrière
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, trois quarts arrière

La suspension demeure très rigide, toutefois, et sur un tracé bosselé, le véhicule se fait sautillant ; très sautillant, même ! Heureusement, avec les modes de conduite moins sportifs, le comportement du VUS est plus mou, sans toutefois offrir un rendement capable de lui faire remporter la palme du confort absolu. Avec près de 20 000 $ d’options installées sur cette livrée R/T, il est presque logique de passer au cran supérieur, le Durango SRT. En plus d’être servi avec le moteur de 6,4 litres, il n’est pas exactement désavantagé au chapitre de l’équipement.

Le mot de la fin
Le Dodge Durango vieillit bien à plusieurs égards. C’est vrai qu’il montre la pire moyenne de consommation de la catégorie et qu’à certains égards, il a du mal à cacher son âge. Les environnementalistes peuvent se réjouir, car le Durango arrive au bout de sa vie utile. On ne connaît pas encore les intentions de la marque américaine pour la suite de l’histoire, mais bon, avec la popularité des VUS de nos jours, tout est possible.

Toutefois, le règne du V8 Hemi achève, même si Jeep vient de présenter la gamme Wagoneer avec deux moteurs V8 Hemi au menu. En attendant la généralisation de la propulsion électrique, ce genre de véhicule a encore sa place sur la route, ne serait-ce que pour être en mesure de remorquer l’embarcation nautique la fin de semaine venue.

Dodge Durango R/T 2021, calandre
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, calandre

On aime

Le son du V8
Le système UConnect5
Le look qui n’a pas pris une seule ride

On aime moins

Consommation de carburant
Certains plastiques bon marché
Le prix !

La concurrence principale

Chevrolet Traverse
Buick Enclave
Ford Explorer
GMC Acadia
Honda Pilot
Hyundai Palisade
Kia Telluride
Mazda CX-9
Nissan Pathfinder
Subaru Ascent
Toyota Highlander
Volkswagen Atlas

Dodge Durango R/T 2021, écusson
Photo : V.Aubé
Dodge Durango R/T 2021, écusson

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Dodge Durango 2021
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Dodge Durango R/T 2021