Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai: Ford Fusion SEL V6 2006

Essai: Ford Fusion SEL V6 2006

Rappel: les bonnes choses viennent aussi en format intermédiaire Par ,

Rappel: les bonnes choses viennent aussi en format intermédiaire

Je ne pouvais pas y croire. Ma femme, Jennifer, était très malade et j'ai dû m'occuper d'elle... à tel point que j'ai manqué le lancement de la nouvelle
Chrysler connaît du succès grâce à sa 300. Ford veut en faire de même avec sa Fusion. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Fusion à Los Angeles. J'aurais bien aimé assister à la présentation de cette berline intermédiaire qui est cruciale pour l'avenir financier de Ford, sans parler de la compétitivité globale des trois géants de Détroit.

En effet, malgré la jalousie qui résulte du succès de la [link artid="54731"]Chrysler 300[/link], il est raisonnable de croire que la bonne performance d'une voiture nord-américaine dans un marché dominé par les Asiatiques a des répercussions positives sur l'image des constructeurs domestiques dans l'ensemble. Par conséquent, Chrysler doit être en train de se réjouir des ventes à la hausse de la nouvelle Ford Fusion, du moins jusqu'à ce qu'elle riposte avec la prochaine génération entièrement redessinée de son intermédiaire Sebring (probablement cet été).

Si vous croyez avoir mal lu, détrompez-vous: j'ai écrit que la Fusion se vend bien à l'heure actuelle et c'est effectivement le cas. Cela ne me surprend pas, car il s'agit à plusieurs égards de la meilleure berline
L'éclatante calandre chromée et les phares à la verticale de la Fusion créent un design très réussi et efficace. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
intermédiaire jamais produite par un manufacturier nord-américain. Qui plus est, son design (éclatante calandre chromée, phares à la verticale, profil racé, etc.) est très réussi, ce qui est hautement important dans la complexe équation du succès.

À ma grande satisfaction, la qualité du modèle que j'ai emprunté récemment pour un essai routier était supérieure à celle de la Fusion de pré-production dans laquelle j'avais pris place un an plus tôt dans le cadre d'un programme exclusif. À ce moment, l'assemblage des panneaux extérieurs, la finition intérieure et le raffinement des plastiques m'avaient grandement impressionné. Sur ce dernier point, je suis normalement très sévère et capricieux; alors, quand je dis que l'habitacle de la Fusion se compare favorablement à celui de la plupart des rivales (à l'exception des Volkswagen Passat 2006 et Toyota Camry 2007), c'est tout un compliment que j'adresse à Ford.

Les surfaces en plastique étonnent par leur qualité -- un aspect très apprécié. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
J'ai procédé à ma routine habituelle qui consiste à taper sur toutes les surfaces en plastique, du bas des portes jusqu'aux montants A et B - une de mes manies qui agacent le plus Jennifer. Certes, j'ai noté une différence entre les plastiques doux et les plastiques durs, ce qui est normal pour une voiture aussi abordable, mais je dois dire que même les surfaces de moindre qualité n'étaient pas du genre à décevoir par leur rigidité ou leur lustre. En outre, le plastique souple utilisé pour la partie supérieure du tableau de bord, l'essentiel de la console centrale et le haut des portes est vraiment riche, voire luxueux. Tout ceci a eu pour effet de me faire croire que la Fusion provenait de la branche européenne de Ford plutôt que de sa partie domestique.