Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford Fiesta européenne 2009 : premières impressions

Ford Fiesta européenne 2009 : premières impressions

Par ,

OAKVILLE, Ontario — Juste avant de me glisser dans la nouvelle Ford Fiesta et d’en faire l’essai pendant un maigre 10 minutes, je me suis promené dans le stationnement de Ford Canada au volant d’une Ford Model T Touring Car 1926. Trois exemplaires de ce classique avaient été mis à la disposition des journalistes afin de bien montrer toute l’évolution des voitures Ford, de la Model T à la Fiesta.

La nouvelle Ford Fiesta, qui fera le saut chez nous l’été prochain en tant que modèle 2011.

Je vous raconterai peut-être une autre fois mes difficultés à démarrer, à freiner et à rouler en douceur avec cette automobile archaïque. Pour l’instant, ça me fait encore trop mal d’y penser. De toute façon, la plupart d’entre vous sont davantage intéressés par la nouvelle Ford Fiesta, qui fera le saut chez nous l’été prochain en tant que modèle 2011.

En fait, ce ne sera pas la même Fiesta que j’ai testée. Il s’agissait d’un modèle européen du millésime 2009 que la compagnie avait importé pour l’occasion d’un détaillant aux Pays-Bas.

Citoyenne du monde
La nouvelle génération de la Fiesta a vu le jour en août 2008 et elle est présentement assemblée dans deux usines (une en Espagne, l’autre en Allemagne). Elle a été conçue par l’équipe de développement de Ford d’Europe à partir de la plateforme de la Mazda2. Sur le vieux continent, la Fiesta a déjà remporté de nombreux prix en plus de devenir le modèle Ford qui se vend le plus rapidement. Notons qu’une autre version sera produite pour l’Asie, l’Afrique du Sud et l’Australie. La nôtre sera quant à elle fabriquée au Mexique.

Bien que la Ford Fiesta soit une voiture mondiale dans tous les sens du terme, elle a quand même dû être adaptée aux spécifications antipollution et aux normes de sécurité en vigueur dans chaque marché, sans parler de l’équipement et du design qui doivent répondre aux attentes des clientèles régionales.

En Amérique du Nord, nous aurons donc une berline à quatre portes et un hatchback à cinq portes (pas de modèle à trois portes). Il faudra oublier le diesel et vraisemblablement se contenter du plus gros moteur à essence disponible avec la Fiesta, soit un quatre cylindres de 1,6 litre développant 119 chevaux. Avec un peu de chance, nous aurons peut-être droit à une variante sport alimentée par le moteur EcoBoost.

La Fiesta, soit un quatre cylindres de 1,6 litre développant 119 chevaux.