Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jaguar XKR Décapotable 2010 : essai routier

Jaguar XKR Décapotable 2010 : essai routier

Une élégante mitraillette Par ,

Pensez à une mitraillette Thompson parée des plus beaux cuirs. Je ne sais pas comment décrire autrement un véhicule d’une telle distinction, d’un tel raffinement, qui laisse tout tomber au profit d’une sonorité digne d’une mitraillette dès qu’on appuie sur la pédale… et c’est exactement ce que ce féroce félin fait.

La XKR équivaut à la version haute performance de la série XK de Jaguar, une descendante de la prestigieuse Type E d’antan.

La XKR équivaut à la version haute performance de la série XK de Jaguar.

On rugit plus fort en 2010
Cinq cent dix chevaux catapultent ce qui n’est rien d’autre qu’un roadster à deux places. Vous avez bien lu. La XKR 2010 incarne une Jaguar hostile comme vous n’en avez jamais vue, animée par un V8 suralimenté de 5,0 litres à DACT et à injection directe qui crache 461 pi-lb de couple à 2 500 maigres révolutions par minute.

Ce prodigieux moteur fournit 23 % plus de puissance que son prédécesseur suralimenté. Jaguar prétend qu’il peut fouetter la bête de 0 à 100 km/h en 4,8 courtes secondes – et croyez-moi, je ne le dispute pas! Dommage qu’il avale du super à un rythme aussi effarant.

Le punch suralimenté est envoyé aux roues arrière par une boîte automatique à six rapports sophistiquée, capable de travailler secrètement ou à la vitesse de l’éclair. Une paire de palettes au volant permet – non, encourage – l’intervention du conducteur.

L’encadrement des performances se fait à l’aide du programme Drive Control de Jaguar, qui dialogue avec le contrôle dynamique de la stabilité (Dynamic Stability Control) ainsi que les systèmes de gestion du moteur et de la boîte de vitesses afin de modifier les caractéristiques de la cartographie du moteur, des changements de rapport et de l’application des freins. Un des modes qu’on peut sélectionner est celui de Dynamique, qui crée une expérience de conduite plus sensible.

Mais la nouvelle XKR ne se résume pas à des données de puissance et de rendement plus impressionnantes : on l’a légèrement redessinée aussi, et on l’a dotée d’une batterie de détails exotiques.

Un nez peaufiné
À peu près la seule modification esthétique digne de mention pour 2010 concerne le museau de la XKR, où deux minces fentes verticales envoient de l’air frais aux énormes freins avant. Les petites branchies, comme je les appelle, lui donnent un petit air de requin.

La XKR 2010 incarne une Jaguar hostile comme vous n’en avez jamais vue, animée par un V8 suralimenté de 5,0 litres.