Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Lexus NX 300 2019 : La soutenable légèreté de l’être

On a l’impression, malgré ses succès récents, que Lexus n’a pas toujours atteint le sommet de sa forme. La marque de luxe du manufacturier japonais Toyota tente depuis sa naissance de rivaliser avec les géants Allemands, et même si elle a fait beaucoup de progrès à ce chapitre, on sentait que la formule n’était toujours pas totalement à point.

Les récents produits de la marque sont toujours caractérisés par leur excellence aux niveaux du raffinement, du confort et bien sûr de la fiabilité ; à tout ça on a ajouté de nouvelles touches de style, notamment l’énorme grille de calandre, élément qui, on s’entend, ne fait pas l’unanimité.

Voici que la marque japonaise tente de changer le ton quelque peu avec le Lexus NX 300 2019, qui a su allier design et confort pour peut-être enfin gagner un round face à Mercedes ou encore BMW.

Lexus s’affirme
On la connaît déjà depuis un bout de temps, cette imposante grille trapézoïdale qui donne au NX une apparence féroce. Qu’on aime ou que l’on trouve ça grossier, on ne peut pas reprocher à cette Lexus son manque de caractère et de ne pas essayer de s’affirmer. Personnellement cette gueule un peu méchante ne me dérange point, surtout que les designers ont su bien intégrer les phares de chaque côté, elles qui sont sérieusement effilées. On assume, chez Lexus.

Photo : D.Boshouwers

Dans le NX 300 2019 de Lexus, on retrouve en équipement offerte de série des roues de 17 pouces, ainsi que des phares, des feux de brouillard et des feux de routes à DEL.

L’intérieur
Rien de très différent à l’intérieur comparativement aux éditions précédentes du modèle, le NX arrive toujours à fournir un intérieur haut de gamme et en vogue.  C’est un peu ce qui fait sa force, en plus de ses sièges ultra confortables qui savent vraiment en concurrencer plus d’uns. L'intérieur de la NX est fait de matériaux de haute qualité et de plastiques durs. Si certains trouvent la cabine un peu trop encombrée, elle est indéniablement très raffinée, et se prête bien aux longs voyages.  

S’il y a un aspect problématique, c’est l’espace pour les passagers à l’arrière. La cabine me donnait l’impression d’être plus étroite que dans certains modèles concurrents. Mais, il ne faut pas exagérer, l’espace en avant est quand même relativement généreux et la deuxième rangée peut facilement accueillir deux adultes sans qu’ils se plaignent.

Les sièges offrent un bon soutien et s’avère agréable lors des longs trajets, en particulier si on opte pour l’ensemble Confort qui ajoute le chauffage et la ventilation pour les sièges avant. Il est aussi possible d’obtenir des sièges en cuir avec volant chauffant, en plus de sièges chauffants dans la deuxième rangée, en optant pour l’ensemble Executive.

Le système d’infodivertissement du NX est simple bien que son interactivité soit un peu à revoir. En réalité, on a connu beaucoup mieux que le système Remote Touch qui manque vraiment de perfectionnement, notamment quand le véhicule est en motion. Il est grand temps que Toyota songe à abandonner le concept du pavé tactile en faveur d’un bouton rotatif, par exemple.

Photo : D.Boshouwers

En revanche, on adore l’écran de 10,3 pouces en option qui offre une image claire et nette et qui rend l’utilisation du système multimédia encore plus simple, même si l’écran de base de 8,0 pouces est, lui aussi, tout à fait honorable.

Des boutons !
À noter que Lexus a un peu mis de côté le surplus de dispositifs électroniques en privilégiant de vrais boutons. Ça rend l’utilisation assez simple et beaucoup plus praticable pour les plus âgés d’entre nous. On sent que tout est ergonomique et à portée de main.

C’est un peu décevant de constater que si on veut des sièges en cuir dans un modèle de luxe, il faut prendre une option (Executive) assez, voire très, dispendieux. Les 12 750 $ additionnels exigés pour cet ensemble amène le prix total du NX 2019 tout près de 57 000 $...

L’ensemble Premium est aussi disponible et offre un toit ouvrant, des réglages de mémoire du siège du conducteur et un volant à commande électrique.

La sécurité
Le Lexus NX 2019 bénéficie des fonctions d’assistance au conducteur comme, entre autres, l’aide au maintien de voie, un régulateur de vitesse adaptatif ainsi qu’un freinage d’urgence automatisé avec détection de piétons et ce, de série.

Photo : D.Boshouwers

Côté mécanique
Si vous optez pour ce Lexus, vous avez le choix entre le NX 300 et sa version hybride le NX 300h. On retrouve pour cette première version un moteur à 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui développe 235 ch et 258 lb-pi de couple. Une transmission automatique à six vitesses est offerte et sept secondes suffissent pour atteindre les 100 km.

Le NX 300h bénéficie, quant à lui, d’un moteur électrique qui accompagne un moteur 4 cylindres atmosphériques de 2,5 litres ainsi que d’une boite automatique à variation continue. Ce sont 194 ch qui propulse la version hybride, ce qui est moins important que dans la version de base. Elle se distingue surtout par son économie de carburant avec un combiné de 7,5 litres / 100 km contre 9,7 litres / 100 km pour le NX 300.

Sur la route
Il faut louer la puissance fournie par le moteur qui est loin d’être engourdie. Cette unité offre une excellente puissance à bas régime et c’est vraiment apprécié lorsqu’il faut démarrer rapidement comme devant un feu tricolore. On n’est pas dans l’effervescence non plus et on est loin de certains bolides du segment, mais pour l’engagement dans la circulation c’est bien suffisant.

La direction est légère et les palettes de changement de vitesses procurent un peu de sportivité au véhicule. Trois modes de conduite sont offertes aux conducteurs, soit Sport, Eco et Normal, qui n’ont pas vraiment besoin d’explication.

Photo : Lexus

La concurrence
Et comment se compare le Lexus NX 300 au reste du segment ? Il se distingue notamment par sa conduite vraiment silencieuse, aucun bruit désagréable ne pénètre l’habitacle. Ceux qui cherchent une conduite confortable trouveront forcément leur bonheur avec le NX 300, en revanche pour ceux qui cherche la performance dans un VUS multisegment de luxe, on pourra trouver de meilleures propositions.

La BMW X3 propose une meilleure performance que le NX 300 2019 avec ses 355 ch, mais le prix est lui aussi beaucoup plus élevé.

On peut regarder aussi du côté de la Mercedes-Benz GLC qui arbore l’un des environnements intérieurs les plus luxueux de cette catégorie avec plus d’espace de chargement. Ce sera une meilleure option pour les acheteurs qui veulent taper dans quelques choses de plus performant à tous niveaux et qui n’ont pas peur d’augmenter leur budget.

Il est vrai que le Lexus n’est pas la première dans de nombreux domaines, et ses principaux concurrents la surpassent sans peine à certains regards. Ça ne fait pas de lui un mauvais élève, au contraire, le NX offre d’excellentes fonctionnalités, l’un des meilleurs taux de fiabilité et une performance respectable au niveau de la consommation de carburant.

Photo : D.Boshouwers

Et ce qui est du prix, là également on le Lexus s’avère plus abordable que ses concurrents qui disposent de plus de performances, avec un prix de base à 44 150 $ pour le NX 300 et 46 650 $ pour le NX 300h.

Si la concurrence n’était pas aussi puissante, le NX 300 aurait toutes les raisons de trouver une place dans votre cœur, sauf qu’on ne peut pas passer outre la comparaison. Lexus doit bien évidement revoir l’interaction de son pavé tactile et devenir irréprochable pour garder la tête haute face au segment.

On aime

-    La qualité de l’intérieur
-    Son look audacieux
-    La cabine est silencieuse même à grande vitesse
-    Conduit comme un petit véhicule en ville

On aime moins

-    L’espace de chargement
-    Le pavé tactile est à revoir
-    Pas tellement sportif

Les princnipaux concurrents

BMW X3
Audi Q5
Acura RDX
Infiniti QX50
Mercedes-Benz GLC
Volvo XC60