Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mercedes-Benz Classe C 2012 : premières impressions

Mercedes-Benz Classe C 2012 : premières impressions

Nouveautés pas que cosmétiques Par ,

TENERIFE, Espagne–En regardant rapidement la Classe C 2012, on serait tenté de dire qu’elle n’a fait que retoucher son maquillage. Après tout, seuls les carénages avant et arrière ont changé de façon notable, créant une silhouette plus svelte (le coefficient de traînée est tombé à 0,26) et puissante qui évoque toujours nettement une Mercedes. Entre et en dessous de ces deux extrémités, des composants tels le capot, les ailes avant et les cadres de portières ont été remplacés par de l’aluminium, question de réduire le poids et d’améliorer la consommation.

Même si les nouveautés esthétiques se font discrètes, l’ajout d’un quatre-cylindres turbo et d’un plus vaste éventail d’accessoires permettra à la Classe C de tenir tête aux Audi A4 et BMW Série 3 de nouvelle génération. (Photo: Charles Renny/Auto123.com)

« Entre et en dessous » résume bien la distribution des nouveautés et leur degré de discrétion. Le raffinement « entre » le plus frappant? Le tableau de bord et la console centrale redessinés qui, selon Mercedes, « créent un look plus puissant, sportif et haut de gamme ». Pour y arriver, on a orienté le groupe d’instruments vers le conducteur. Le grand indicateur de vitesse occupe l’avant-plan; le tachymètre se trouve à sa gauche, et les indicateurs de niveau d’essence et de température à sa droite.

La console centrale semble bien ordinaire, dotée d’un éventail complet de commandes pour le système multimédia Comand ainsi qu’une souris à molette qui permet de naviguer dans les menus sans trop s’éloigner du volant. Au Canada, Comand gérera, en fonction des options choisies, le système de navigation, la caméra de recul et toutes les fonctions de la chaîne audio, accompagnée de commandes redondantes sur le volant.

Les sièges prennent leur travail de maintenir le conducteur et le passager en place beaucoup plus sérieusement, et grâce aux 10 réglages électriques, on trouve aisément une position de conduite des plus confortables pour les grandes balades. On avale les belles routes lisses tout aussi facilement, mais si vous sentez le besoin de peaufiner la position davantage, vous pouvez opter pour des sièges à 12 réglages optionnels.

Du côté de la banquette arrière, le degré de confort reste inchangé. Si vous êtes de taille moyenne, aucun problème. Or, si vous tombez dans la catégorie d’« échalote », vous devrez travailler un peu plus fort pour prendre vos aises. Le dégagement pour les jambes et les genoux est en effet un brin limité, mais pas outrageusement. Lorsque le toit ouvrant est en place, toutefois, vos grands passagers frôleront définitivement le plafond et seront portés à baisser la tête sur les surfaces un peu raboteuses.

La console centrale semble bien ordinaire, dotée d’un éventail complet de commandes pour le système multimédia Comand. (Photo: Charles Renny/Auto123.com)