Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Mitsubishi Outlander XLS 2010 : premières impressions

Mitsubishi Outlander XLS 2010 : premières impressions

Une intégrale plus dynamique! Par ,

Saint-Alexis-des-Monts, Québec – Au Canada, Mitsubishi a lancé l’utilitaire Outlander en 2003. Quatre ans plus tard, un nouveau modèle aux formes nouvelles plus agréables le remplaçait. Pour 2010, il adopte désormais la nouvelle signature esthétique de la marque, qui l’assimile à une Lancer EVO. Voilà beaucoup de changements en peu de temps!

Le nouvel Outlander de Mitsubishi adopte une calandre qui évoque sans conteste la berline Lancer EVO.

Assimiler l’Outlander à une Lancer s’avère parfaitement logique. Après tout, la camionnette partage en partie l’architecture de la plateforme de la berline, de même que certains groupes motopropulseurs. De plus, ces deux modèles comptent parmi les plus populaires de la marque à travers le monde. Au Canada, ce sont du reste les deux modèles les plus vendus.

Heureusement, le fabricant ne s’est toutefois pas limité à greffer une « gueule de requin » à ce rival des Honda CR-V, Subaru Forester et Toyota RAV4. Un véhicule que ses dimensions généreuses font d’ailleurs chevaucher deux catégories d’utilitaires : compacts et intermédiaires. Sa dotation se veut désormais plus riche et la finition intérieure, plus soignée. Les stratèges de Mitsubishi amorcent ainsi un changement de statut pour ce véhicule.

En effet, avant la fin de l’année, un nouvel utilitaire, plus petit, aura fait son entrée au Canada. Appelé ASX sur les marchés européens et asiatiques, il pourrait être baptisé Outlander Sport chez nous, afin de tirer profit de la notoriété du modèle plus gros. Les stratèges de la marque n’ont toutefois pas encore arrêté leur décision à ce sujet.

Une super intégrale!

C’est dans les montagnes des environs de Saint-Alexis-des-Monts, en Mauricie, que nous avons donc fait l’essai du nouvel Outlander XLS. Le choix du lieu de nos essais n’avait rien de fortuit. Car, bien que la gamme 2010 maintienne la hiérarchie utilisée l’année dernière (ES, LS et XLS), le modèle haut de gamme se distingue désormais par une nouvelle transmission intégrale plus sophistiquée.

L’Outlander XLS dispose d’un système appelé « Super contrôle intégral » (S-AWC ou Super All-Wheel Control en anglais) doté d’un différentiel avant dynamique. Le S-AWD propose trois modes de fonctionnement. Le mode Tarmac sert sur l’asphalte sec et n’anime que les roues avant, jusqu’à ce que l’une d’entre elles perde de l’adhérence. Un transfert de couple s’opère alors vers les roues arrière.

Le mode Snow rend les quatre roues motrices, tout en fournissant un peu plus de couple au train avant. Il convient à une conduite sous la pluie ou dans la neige.

Le mode Lock, enfin, sert lorsque Mère Nature se déchaîne. Il verrouille le différentiel arrière tout en transmettant légèrement plus de couple aux roues arrière.

L’Outlander XLS reçoit la nouvelle transmission intégrale S-AWD, que l’on contrôle à l’aide de cette commande rotative située sur la console centrale.