Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo S60 T6 AWD 2011 : essai routier

Volvo S60 T6 AWD 2011 : essai routier

Une Volvo... d'enfer? Oui monsieur! Par ,

Rien de drôle aux crises d’identité. Wikipédia les définit comme « l’incapacité d’établir l’identité du moi durant l’adolescence ». Volvo se cherche. Officiellement fondée en 1927, cette célèbre marque suédoise a toutefois dépassé depuis longtemps le stade d’adolescence.

Si la S60 était signée Audi ou BMW, elle aurait du succès : ce modèle est à la hauteur. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Volvo a rapidement défini son identité, dès les années 40 en fait, en tant qu’un des chefs de file internationaux de la sécurité automobile. Cette obsession pour la sécurité est devenue le fer de lance du constructeur, et à mesure qu’elle gagnait en popularité ou obtenait la cote, Volvo s’est hissée au sommet du palmarès des consommateurs avertis. Les beaux jours, quoi. Aujourd’hui, chaque constructeur, petit et grand, planche sur ladite sécurité. Les sous-compactes, par exemple, offrent désormais jusqu’à 10 coussins gonflables, l’ABS, le contrôle de la stabilité et l’antipatinage… de série.

Afin de continuer à se démarquer, Volvo a récemment pondu le système « City Safety », qui immobilise automatiquement la voiture en deçà de 30 km/h, ainsi que la détection de piétons. Pour une raison ou une autre, ces gadgets n’ont pas frappé l’imagination des acheteurs de voitures pseudoluxueuses. Ayant constaté le recul de ses ventes il y a quelques années, Volvo a peaufiné sa stratégie : faire rimer sécurité avec séduction.

Arrive pour 2011 la S60, la « Volvo d’enfer ». Permettez-moi de débuter cette analyse en mentionnant que Volvo a essayé à quelques reprises de créer des modèles aguichants, avec plus ou moins de succès. Pensons d’abord à la 850 T-5 R : si on ne savait pas qu’on avait affaire à une R, on n’aurait jamais deviné qu’elle était « spéciale ». Une génération plus tard, les S60 R et V70 R sont apparues. Encore une fois, outre l’alliage et l’échappement double, personne n’aurait cru qu’il s’agissait de voitures haute performance à traction intégrale déployant 300 chevaux.

Volvo en a tiré la leçon et pondu un modèle tout-en-un, à la fois performant et sécuritaire. Si vous avez fait le moindrement attention aux efforts de marketing de Volvo, vous avez sûrement remarqué qu’on a mis autant l’accent sur le style de la S60 que sur ses dispositifs de sécurité. En vaut-elle le coup?

En personne, on reconnaît immédiatement une Volvo. Sa forme profilée, son nez retroussé et sa ligne de caisse montante l’apparentent aux dynamiques C30 et C70. De gros phares agressifs s’étirant le long du capot allongent le devant de la voiture et dégagent une impression de vitesse, même à l’arrêt.

Volvo en a tiré la leçon et pondu un modèle tout-en-un, à la fois performant et sécuritaire. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)