Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un franc succès pour le 5e Salon du Véhicule électrique de Montréal

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Montréal est devenu un pôle d’attraction pour les véhicules électriques et les plus de 43 000 spectateurs qui ont franchi les portes du stade olympique les 22-23 et 24 avril le prouvent. L’aire d’exposition du stade regroupait 90 exposants, 17 marques et une dizaine de modèles présentée en primeur canadienne.

Il y avait également une section complète de vélos électriques avec une piste d’essai dans le stade ainsi que des essais routiers de véhicules électriques avec l’AVÉQ.  Les essais routiers ont été tellement populaires que bien des gens ont dû revenir le lendemain pour essayer un véhicule et tous les visiteurs étaient limités à un seul essai routier pour laisser la chance à tout le monde.

Un changement d’attitude en quelques mois seulement
En plus des nombreux visiteurs, un des phénomènes les plus surprenants est de constater à quel point l’attitude des gens a changé en quelques mois seulement. La 4e édition du Salon du véhicule électrique de Montréal s’était déroulée en septembre 2021 en raison de la pandémie qui avait annulé l’événement en avril 2021. On parle donc d’un intervalle d’à peine 7-8 mois entres les deux évènements.

Alors que les 25 000 visiteurs du mois de septembre cherchaient surtout à se renseigner sur les véhicules électriques, les 43 0000 visiteurs d’avril 2022 étaient déjà pour une large majorité sur une liste d’attente pour prendre possession d’une voiture électrique.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Un grand achalandage au salon
Un grand achalandage au salon

Beaucoup de questions
Il y a une chose qui n’a pas changé, cependant, et c’est curiosité des gens. En poste au kiosque de Pièces d’Auto Super et l’atelier branché, j’ai passé la majeure partie de la journée de samedi et dimanche à répondre à des questions sur les recharges, l’autonomie, la technologie et les modèles électriques les plus pertinents. C’est encore un mode en pleine évolution et les avancées se passent tellement vite que les gens se demandent souvent si c’est le bon moment pour passer à l’acte. La réponse est plus compliquée qu’elle en a l’air.

Pas de voitures
Le problème en ce moment est le manque de véhicules. Bien des gens avouent être sur 4 ou 5 listes d’attente pour différents modèles et espèrent simplement une réponse positive d’un des constructeurs. Malheureusement, l’attente actuelle est de 2 à 3 ans pour un modèle électrique, sauf chez Tesla qui va mettre 3 à 6 mois selon le modèle.

Est-ce le prix de l’essence qui a motivé ce surplus d’intérêt à la chose électrique ? C’est certain que cette réalité contribue à cette poussée de popularité et c’est pourquoi bien des gens sont frustrés d’être en attente pour une période indéterminée. Mais, comme je l’ai mentionné à bien des gens, la technologie de batteries à base de lithium-ion qui prévaut en ce moment sera encore dominante dans trois ou quatre ans.

Hyundai Ioniq 5
Photo : D.Boshouwers
Hyundai Ioniq 5
Toyota bZ4X
Photo : Toyota
Toyota bZ4X

Les modèles les plus populaires au Salon
Nous avons eu droit à un amalgame de véhicules électriques avec une vaste section de vélos de tout acabit à l’arrière du centre d’exposition qui chevauchait des concessionnaires automobiles, dont trois étaient des concessionnaires Chevrolet qui présentaient essentiellement les mêmes modèles Bolt EV et Bolt EUV.

La section la plus populaire était celle des constructeurs. Nous avions Ford qui présentaient le nouvel e-Transit et un modèle préproduction du F-150 Lightning. BMW qui était en retrait tout près des vélos dans un petit coin presque invisible présentait pourtant deux modèles fort pertinents, le VUS IX et la berline i4.

Subaru et Toyota présentaient, chacun de leur bord, essentiellement le même véhicule. Un se nomme le bZ4x chez Toyota et l’autre Solterra chez Subaru ; les modèles ont été développé en collaboration entre les deux fabricants japonais, alors on comprend qu’ils ont plus de points en commun que de différends.

À voir aussi : Subaru Solterra et Toyota bZ4X : ce que nous savons jusqu'à présent

Toyota et Subaru sont des marques qui suscitent beaucoup d’intérêt au Canada, donc ces VÉ ont attiré des foules ce weekend au Stade Olympique. Par contre les deux modèles pour lesquelles j’ai constaté le plus grand intérêt étaient le Hyundai Ioniq 5 et le Kia EV6.

Volvo C40
Photo : Volvo
Volvo C40

On comptait aussi parmi les exposants, Polestar, Audi, Lexus et Ingenium qui arrive cette année au Québec. Il y avait aussi Volvo et Polestar qui présentaient des modèles. On garde le meilleur pour la fin avec GM qui avait pris une place de choix à l’entrée. Il s’agissait du kiosque le plus populaire avec celui de Hyundai. On présentait deux modèles attendus, le GMC Hummer EV et le Cadillac Lyriq. Deux modèles qui vont faire leurs premiers tours de roue cette année.

Un phénomène appelé à prendre de l’ampleur
Avec le nombre grandissant de modèles électriques qui seront présents au cours des prochaines années, il est clair que ce salon est appelé à prendre de l’ampleur. Pour ceux qui n’ont pas eu le temps de venir à Montréal, Québec aura aussi son Salon du véhicule électrique les 13,14 et 15 mai prochain. Tout ce qu’on se souhaite c’est un retour à la normale bientôt et une diminution des temps d’attente pour être réellement en mesure de passer à l’ère électrique et non pas d’attendre que cela arrive pour les trois prochaines années. Bien entendu, il faudra également s'attaquer au problème de la pénurie future de batteries pour les VÉ, comme l'a souligné cette semaine le patron de Rivian, R.J. Scaringe.

Ford F-150 Lightning
Photo : Ford
Ford F-150 Lightning