Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota Tacoma 2024, premier essai : un pari gagné d’avance

Toyota Tacoma TRD 2024
Photo : D.Rufiange
Le meilleur taux d'intérêt
Daniel Rufiange
La concurrence est féroce dans la catégorie et Toyota a mis le paquet pour conserver sa position de tête.

•    Auto123 effectue un premier essai du Toyota Tacoma 2024.

Toronto, Ontario – En mai dernier, Toyota dévoilait la nouvelle génération de sa camionnette Tacoma. Ça se passait du côté d’Hawaï, là où depuis un quart de siècle, le modèle est le plus vendu, toutes catégories et marques confondues.

Voir : Toyota dévoile son Tacoma 2024

À ce moment, nous avions pu admirer quelques déclinaisons, même y grimper pour découvrir tout ce qui avait changé. Il n’y avait pas d’essais routiers à l’horaire, toutefois.

C’est maintenant chose faite. Plus précisément, nous avons conduit la semaine dernière une variante TRD Hors route du Tacoma. Celle-ci se pointe au début de la gamme, après la livrée SR5.

Fiches techniques du Toyota Tacoma 2024

Le plus beau Tacoma ?
Il est toujours périlleux de se prononcer sur le style d’un modèle, car sa beauté demeure subjective. Cependant, certains designs font davantage l’unanimité. Celui de cette nouvelle génération est du lot, car il est vraiment très affirmé. Lors de la dernière refonte du produit en 2015, j’avais été critique de l’approche, car les changements avaient été timides par rapport à la cuvée remplacée. Là, la coupure est nette ; on ne confondra pas le Tacoma 2024 avec les plus anciens.

Et attendez-vous à des différences marquées entre les variantes, un souhait des concepteurs. On ne vous vend pas qu’une camionnette, mais également un véhicule doté d’une personnalité bien à lui.

Notre version était pourvue d’une boîte de six pieds, c’est à souligner. Certains Tacoma verront leur caisse n’en faire que cinq. Nos photos vous montrent aussi une configuration à cabine double, à quatre portières. Plus tard, une cabine XtraCab sera livrable ; deux portes, un rangement derrière les sièges, avec une boîte de six pieds.

Toyota Tacoma TRD 2024, de profil
Toyota Tacoma TRD 2024, de profil
Photo : D.Rufiange

La structure
Qu’importe la carrosserie, tous les Tacoma 2024 reposent sur une nouvelle plateforme, la TNGA-F (Toyota New Global Architecture), qui sert déjà les Tundra et Sequoia. Le principal changement (toujours en comparaison avec le modèle sortant) se situe à l’arrière ou une nouvelle suspension multibras vient transformer l’expérience de conduite. En gros, elle troque les lames traditionnelles pour des ressorts hélicoïdaux.

Toyota promet également des réglages propres à chaque version, ce qui fait que le rendement va différer un peu ou beaucoup, d’une variante à une autre. Par exemple, la déclinaison Hors route est équipée d’amortisseurs monotubes Bilstein à réservoir externe. Ces derniers offrent un plus grand débattement des roues et une meilleure dissipation de la chaleur. Ils sont aussi porteurs d’une valve de contrôle de fin de course (ESCV) qui augmente la force d’amortissement lorsque la suspension s’approche de la fin de sa course.

Les freins sont à disques aux quatre roues. On se souviendra qu’avec l’ancienne génération, on avait décidé de conserver des tambours à l’arrière.

Bref, nous pourrions continuer longtemps. La refonte est complète et majeure.

Toyota Tacoma TRD 2024, calandre, phares
Toyota Tacoma TRD 2024, calandre, phares
Photo : D.Rufiange

Le nouveau moteur de base du Tacoma 2024
Avec cette nouvelle génération, on dit au revoir au moteur V6 de 3,5 litres. Il est remplacé par un bloc 4-cylindres turbo de 2,4 litres. Une version hybride arrivera plus tard, avec une cavalerie de 326 chevaux et un couple de 465 lb-pi. En configuration standard, la livraison est de 278 chevaux et 317 lb-pi de couple. Une boîte de vitesses automatique à huit rapports est responsable du lien avec les roues.

Une transmission manuelle à six engrenages pourra aussi être associée à ce moulin (270 forces et 310 lb-pi de couple).

Par rapport au V6, il est ironique de constater que la puissance est la même à 278 chevaux. La différence, c’est que le moteur atmosphérique générait 265 lb-pi de couple, soit 52 de moins que le 4-cylindres turbo.

Ainsi, à la question « va-t-on s’ennuyer du V6 ? », la réponse est non, surtout que la capacité maximale de remorquage demeure la même à 6400 livres.

La seule variable inconnue, c’est la fiabilité et le rendement à long terme de ce 4-cylindres. Avec le V6, on savait qu’on mettait la main sur un increvable compagnon de travail.

Consommation enregistrée lors de ce court essai, principalement réalisé sur des routes de campagne : 10,9 litres aux 100 km.

Toyota Tacoma TRD 2024, intérieur
Toyota Tacoma TRD 2024, intérieur
Photo : D.Rufiange

À l’intérieur
En ce qui a trait à l’habitacle, on va reporter nos commentaires sur la qualité, les matériaux et la finition, car le modèle essayé était une édition de préproduction, avec de possibles agencements qu’on ne retrouvera pas avec les versions finales. Nous avions vécu la même situation au lancement du Tundra, alors que la crise d’approvisionnement engendrée par la pandémie faisait rage. Les choses ont pris du mieux, mais tout n’est pas encore au poil.

On peut cependant souligner l’élégance du design de la planche de bord, foncièrement différente de celle du Tacoma sortant. C’est une question de goût, mais elle a plu à l’auteur de ces lignes. Les sections/parties sont découpées d’angles carrés, ce qui ajoute à l’aspect robustesse du modèle. Le passager appréciera l’immense poignée qui l’attend à la console lorsqu’il devra s’accrocher au cœur d’une excursion hors route.

La taille de plusieurs commandes, que ce soit les molettes rotatives des modes de conduite ou du système de climatisation, ou encore le sélecteur de rapports, est importante, ce qui va faciliter leur manipulation avec des gants de travail.

On voit que la fonctionnalité a joué un rôle de premier plan dans la conception.

Toyota Tacoma TRD 2024, volant, tableau de bord
Toyota Tacoma TRD 2024, volant, tableau de bord
Photo : D.Rufiange

Devant le pilote, un écran configurable regroupant les informations relatives à la conduite. Il est accompagné de l’unité multimédia qui repose dans la partie supérieure de la planche de bord. C’est écran n’est ni trop petit, ni trop massif. Surtout, elle n’est intrusive (elle sera de quatorze pouces sur les versions plus huppées).

On trouve sur cet écran la plus récente génération du système multimédia de Toyota, avec connexion sans fil inclus aux applications Apple CarPlay et Android Auto. Tout s’est bien passé avec cette dernière, à l’exception d’un débranchement inopiné d’une dizaine de minutes sur la route, sans raison apparente. Ce genre de situation n’est pas exclusif à Toyota ; la technologie fonctionne relativement bien, mais n’est pas encore sans faille.

En matière de confort, il n’y a rien à redire sur les sièges que proposait notre mouture. La position de conduite est meilleure qu’elle ne l’a jamais été. La fatigue guettait avec l’ancien Tacoma sur les longs trajets ; ça ne devrait pas être le cas avec le nouveau.

Toyota Tacoma TRD 2024, trois quarts arrière
Toyota Tacoma TRD 2024, trois quarts arrière
Photo : D.Rufiange

Comment est la conduite du Toyota Tacoma 2024

Ce confort des sièges est d’autant plus appréciable que le véhicule dans son entier offre une expérience plus douillette qu’auparavant. On sent le côté robuste toujours présent, mais un meilleur équilibre a été atteint. L’insonorisation, aussi, a pris du galon.

Quant à la puissance, c’est amplement pour faire oublier le V6 alors que la livraison est prompte dès qu’on enfonce l’accélérateur, que ce soit pour des départs canon ou des dépassements. On a droit à une sonorité intéressante, voire intrigante ; il faudra s’habituer.

La stabilité du véhicule passe aussi à un niveau supérieur. Non, on n’est pas au volant d’une Supra et lorsqu’on enfile les virages serrés, le roulis demeure présent, mais on est en présence d’une camionnette mieux plantée sur la route et d’autant plus rassurante à conduire.

Des essais subséquents suivront, bien sûr, avec d’autres variantes, sans oublier celles pourvues du moteur hybride.

Le mot de la fin
En somme, on a droit à un véhicule amélioré à tous les points de vue. Considérant la réputation du modèle et son attrait auprès des amateurs, le succès est assuré au chapitre des ventes. C’est un pari gagné d’avance pour Toyota.

Deux choses à surveiller, cependant. La première, c’est la gamme de prix, salée, qui pourrait ralentir l’ardeur de certains. La deuxième, c’est la fiabilité à long terme de ce moteur qui sera ici hautement sollicité. Si le passé est garant de l’avenir, ça devrait aller, mais il faudra avoir le tout à l’œil.

Les prix du Toyota Tacoma 2024

  • - Tacoma SR5                          boîte de 6 pieds    46 950 $
  • - Tacoma TRD Hors route          boîte de 6 pieds    50 650 $
  • - Tacoma TRD Sport                 boîte de 6 pieds    50 050 $
  • - Tacoma TRD Sport+               boîte de 6 pieds    54 450 $
  • - Tacoma Sport Premium          boîte de 6 pieds    58 150 $
  • - Tacoma TRD Hors route (man) boîte de 5 pieds    48 550 $
  • - Tacoma Hors route Premium   boîte de 5 pieds    58 350 $
  • - Tacoma TRD Sport + (man)     boîte de 5 pieds    52 350 $

Points forts

  • - Design très accrocheur
  • - Habitacle fonctionnel et davantage axé sur le confort
  • - On ne s’ennuie pas du moteur V6

Points faibles

  • - Le 4-cylindres turbo devra faire ses preuves
  • - Une fourchette de prix plutôt salée
  • - Capacité de remorquage inférieure à celle proposée chez GM (7700 livres)

Concurrents du Toyota Tacoma 2024

Toyota Tacoma TRD 2024, arrière
Toyota Tacoma TRD 2024, arrière
Photo : D.Rufiange
Toyota Tacoma TRD 2024, écusson Tacoma
Toyota Tacoma TRD 2024, écusson Tacoma
Photo : D.Rufiange
Daniel Rufiange
Daniel Rufiange
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 75 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 250 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque