Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Nissan Qashqai 2020 : à ne pas négliger

Auto123 met à l’essai le Nissan Qashqai 2020.

Est-ce que le Nissan Rogue est sur votre liste, mais vous hésitez parce que tout le monde semble en avoir un ? Vous aimeriez quelque chose d’un peu plus unique, mais avec les qualités qui font du Rogue un produit si populaire ?

Alors, ne cherchez plus, le Qashqai est probablement ce qu’il vous faut.

Le style
Tout d’abord, les choses sérieuses. Le Qashqai est légèrement plus petit que le Rogue sur presque tous les plans, mais il coûte beaucoup moins cher. En fait, on perd moins au change que la différence de prix l’indique entre les deux véhicules. Le Qashqai est offert à partir de seulement 21 498 $, soit 6000 $ de moins qu’un Rogue de base. La principale chose que l’on sacrifie avec le Qashqai, c’est l’espace de rangement derrière les sièges arrière, soit environ 40 %.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Nissan Qashqai 2020, profil
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, profil

C’est peut-être beaucoup, mais sachez que vous pouvez facilement rabattre les sièges de la deuxième rangée sans avoir à retirer les appuis-tête, quelle que soit la position reculée du siège avant. Parlant des sièges, ils profitent de la technologie « zéro gravité » et en prime, Nissan a fait bon usage de l’espace intérieur. Le Qashqai ne paraît pas beaucoup plus petit que son grand frère lorsqu’on passe de l’un à l’autre.

À l’intérieur
En montant derrière le volant, on découvre un espace aéré, une vue imprenable sur l’avant et un tableau de bord bien agencé, même si, pour être honnête, ce n’est pas le plus excitant à regarder. Les caractères des jauges sont clairs, mais peu originaux (bien qu’il y ait un écran numérique couleur entre les deux pour l’ordinateur de bord et les fonctions d’aides à la conduite). La console centrale simple avec des boutons bien alignés, comme on s’y attend, et le volant offre même un design à fond plat. C’est une belle touche, même si elle est un peu superflue.

Nissan Qashqai 2020, intérieur
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, intérieur
Nissan Qashqai 2020, bas de console
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, bas de console

L’aspect sombre du cocon contraste avec le style extérieur qui est moderne. Ce dernier est aussi un peu plus trapu et athlétique que celui du Rogue, notamment en raison de l’empattement plus court et de la longueur totale. Le style de notre version d’essai, SL Premium, était accentué par de superbes jantes de 18 pouces et une peinture bleue très nette. D’autres coloris plus sauvages sont offerts, notamment l’orange, le rouge et le vert, bien qu’un supplément soit souvent exigé pour certains.

La technologie
Mais ce sont les roues qui détonnent le plus et vous ne voudrez assurément pas les accrocher sur la bande d’un trottoir. Heureusement, pour éviter de le faire, on profite d’un moniteur à 360 degrés qui nous donne une vue arrière lorsqu’on se gare, mais également une vue en plongée ainsi qu’une image juste au-dessus de la roue avant droite. Cette dernière nous permet de bien nous aligner à quelques centimètres du trottoir. C’est une fonction que j’ai souvent utilisée, aussi bien en marche arrière - où elle s’active automatiquement — qu’en manœuvrant à l’intérieur d’espaces restreints, car il est possible d’activer la caméra à la simple pression d’un bouton situé à droite de l’écran.

Nissan Qashqai 2020, écran
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, écran

L’écran est également là où l’on retrouve les applications Apple CarPlay et Android Auto, toutes deux offertes de série avec tous les Qashqai. Le logiciel a fonctionné parfaitement pour moi ; ce qui m’a posé problème, c’est l’environnement. Je fais ici référence à la nécessité de ranger mon iPhone dans un porte-gobelet, car la fente devant l’accoudoir est trop peu profonde, de sorte que le téléphone tombe souvent. Pour ce qui est du coussinet à la base de la console centrale, il est trop carré pour être vraiment utilisé. La Sentra, la berline compacte du constructeur, est dotée d’un coussinet fantastique juste devant le levier de vitesse ; pourquoi pas le Qashqai ?

Je m’interroge aussi sur l’emplacement des commandes des modes de conduite, du volant chauffant, du contrôle de traction et de l’assistance au maintien de la trajectoire. Elles sont disposées sur une rangée de boutons situés près du genou gauche du conducteur. Leur vue est obstruée par le rayon du volant gauche lorsqu’il est pointé droit devant. C’est un problème, car c’est lorsqu’on circule en ligne droite qu’on effectue des réglages, non lorsqu’on tourne le volant en pleine manœuvre.

Nissan Qashqai 2020, avant
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, avant

Sur la route
Au volant, le sentiment qui domine est le confort. Les chocs violents sont bien absorbés et le volant ne se tord pas dans nos mains à la rencontre de bosses et d’imperfections importantes. L’insonorisation est aussi bonne, malgré la présence de roues imposantes.

J’ai détecté très peu de roulis, ce qui est surprenant compte tenu de la douceur avec laquelle le Qashqai se comporte dans la plupart des circonstances. Je m’attendais à ce que cette conduite confortable devienne trop molle en enfilant les virages, mais je n’ai pas trouvé que c’était le cas. Le châssis est bien réglé pour garder la carrosserie sous contrôle et bien que la direction soit sensible, la zone morte décentrée est suffisamment importante pour ne pas avoir à effectuer des correctifs constants pour garder le cap sur l’autoroute.

Bien sûr, si vous préférez que les ordinateurs se chargent des tâches les plus banales, le Qashqai est équipé de tout ce qu’il faut pour aider le conducteur ; assistance active au maintien de la trajectoire (dont les niveaux d’intervention peuvent être réglés), alerte de circulation transversale à l’arrière, alerte de collision à l’avant, système d’alerte des angles morts et régulateur de vitesse adaptatif.

Nombre de ces fonctions peuvent être activées ou désactivées par un menu accessible à la simple pression d’un bouton placé sur le rayon droit du volant. Considérant le prix de notre version d’essai (SL Premium), soit un peu moins de 35 000 $, l’offre est généreuse en la matière.

Nissan Qashqai 2020, trois quarts arrière
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, trois quarts arrière

La mécanique
Là où on est ramené à la réalité, et la responsabilité peut être imputée en grande partie à la transmission automatique à variation continue (CVT), c’est que la boîte est pleurnicharde. Et les lamentations sont constantes. C’est dommage, car sinon, le groupe motopropulseur n’est pas mauvais.

La puissance du 4-cylindres de 2 litres est de 149 chevaux et le couple de 141 livres-pieds (les deux chiffres sont inférieurs de 30 par rapport au Rogue). Elle est transmise aux roues avant en temps normal et envoyée à l’arrière si une perte d’efficacité est perçue à l’avant. La cavalerie est suffisante pour le Qashqai, surtout lorsqu’on sélectionne le mode Sport. Ce dernier améliore la réponse de l’accélérateur et demande à la transmission de relâcher un peu les rênes, ce qui permet d’obtenir des performances plus adaptées à l’allure athlétique du modèle. Je peux honnêtement dire qu’à part la transmission qui gémit, je n’ai pas vraiment eu de problème avec les performances du Qashqai, que ce soit sur l’autoroute ou en ville.

Nissan Qashqai 2020, moteur
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, moteur

En fait, je n’ai pas de critiques sévères à formuler à l’endroit de ce VUS. Il est parvenu à se frayer un chemin dans la gamme de Nissan et à se positionner comme un produit attrayant pour les jeunes familles à la recherche de quelque chose de confortable, de sûr, mais aussi de branché et, surtout, d’abordable. Je n’ai aucun problème à le recommander comme une solution de rechange valable au Rogue qui se vend très bien.

On aime

Un style branché et des choix de couleurs intéressants
Gamme de prix
Conduite axée sur le confort
    
On aime moins

Quelques éléments d’ergonomie intérieure
La CVT pleurnicharde
Un style intérieur terne

La concurrence

Ford Ecosport
Honda HR-V
Hyundai Kona    
Kia Soul
Mazda CX-30
Subaru Crosstrek
Toyota C-HR

Nissan Qashqai 2020, arrière
Photo : D.Heyman
Nissan Qashqai 2020, arrière

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
52%
Nissan Qashqai 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Heyman
Photos du Nissan Qashqai 2020