Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai du Toyota RAV4 Trail TRD Hors Route 2020 : au volant du plus « robuste »

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

L’an dernier, Toyota dévoilait un RAV4 qu’on pourrait qualifier de « plus robuste de l’histoire du modèle », le modèle TRD Hors Route 2020 qui est le premier de la lignée à avoir droit à l’écusson TRD (pour Toyota Racing Development). 

Le géant nippon n’invente rien en habillant son populaire VUS de cette manière : la mode est au hors route, même si la définition de « conduite hors route » n’est pas la même pour tout le monde. Pour certains d’entre nous, s’éloigner de la route asphaltée consiste à emprunter un chemin de gravier qui mène au chalet situé à quelques mètres du bitume, tandis que pour d’autres, s’aventurer loin des sentiers battus signifie presque obligatoirement d’utiliser un treuil pour se sortir du pétrin. 

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : V.Aubé

Peu importe dans quel camp vous vous situez, cette tendance d’habiller un véhicule utilitaire comme s’il s’apprêtait à parcourir le monde est là pour rester, les constructeurs qui multiplient les versions en ce sens. 

Au-delà de sa robe TRD, ce RAV4 est encore un véhicule idéal pour la famille économe à la pompe, beaucoup plus que son grand frère, le 4Runner. Dernièrement, j’ai pu mettre à l’épreuve le RAV4 Trail TRD Hors Route 2020; voici ce que j’ai retenu de cet essai hivernal. 

Convaincant le traitement TRD? 
Parlons tout de suite du look ravageur de ce VUS maquillé en 4x4 robuste. D’emblée, il est important de souligner que l’ensemble TRD Hors Route (disponible pour 3 360 $) est exclusif à la livrée Trail qui se positionne déjà comme celle avec le meilleur potentiel de faire craquer les consommateurs voulant être aperçus au volant d’un véhicule macho. 

Photo : V.Aubé

L’ensemble TRD Hors Route n’est toutefois pas disponible avec tous les coloris de la version Trail, le Bleu flamme ou le Rouge rubis notamment qui ne figure pas au menu... dommage! Heureusement, notre modèle prêté était muni du toit contrastant « glace riveraine » par-dessus le Gris magnétique métallisé, un heureux mélange. 

L’élément visuel qui saute le plus aux yeux, ce sont ces jantes TRD d’un diamètre de 18 pouces, exclusives à cette version Hors Route. Si, durant la saison estivale, le RAV4 TRD a droit à des pneus Falken, en hiver, notre véhicule d’essai était plutôt muni de pneus Blizzak de Bridgestone. Tous les emblèmes extérieurs sont également peints en noir, avec l’ajout de l’écusson « TRD Offroad » sur le hayon. 

La suspension est également retravaillée pour mieux résister aux traitements d’une conduire hors route. 

Photo : V.Aubé

À l’intérieur, les écussons TRD sont omniprésents sur les appuie-têtes et sur les tapis en caoutchouc, tandis que la sellerie en Softex (similicuir) risque d’être plus facile à nettoyer après une expédition en forêt. 

Notez également que le groupe optionnel vient avec une batterie de technologies embarquées comme la navigation intégrée, les systèmes Apple CarPlay et Android Auto, un écran tactile de 8 pouces, une chaîne audio haut de gamme JBL à 11 haut-parleurs et les systèmes Safety Connect et Remote Connect. 

Un habitacle plus fonctionnel
Lorsque Toyota a présenté son nouveau RAV4 l’an dernier, le design du VUS a certainement plu aux inconditionnels de 4x4 traditionnels, un commentaire qui s’applique aussi à la nouvelle approche intérieure qui a vite fait oublié l’ancienne génération du modèle, plus conventionnelle. 

Photo : V.Aubé

À bord du nouveau RAV4, la planche de bord recouverte de tout ce caoutchouc, sans oublier les accents rouges autour de la recharge par induction du téléphone et des portes-gobelets, donne le ton. Les designers voulaient donner à leur VUS le plus vendu cette impression d’être assis à bord d’un 4Runner avec ses gros boutons circulaires, le RAV4 qui propose notamment de changer la température avec ces deux molettes. 

Sans surprise, le reste du tableau de bord s’inspire grandement de la Corolla avec l’écran tactile qui ressort en plein centre et le volant multifonctions qui, je dois l’admettre, est plus massif que par le passé.

Du reste, ce RAV4 revu par TRD ne change rien à la formule dévoilée en 2019. Les sièges sont confortables aux deux rangées, l’espace ne manque pas – même à l’arrière –, tandis que le coffre s’aligne avec les meilleurs volumes de chargement de la catégorie. À bord de cette version TRD, le plancher du coffre était recouvert de ce panneau en caoutchouc qui s’étendait même jusqu’à l’endos de la banquette.  

Photo : V.Aubé

Au volant 
Je l’ai déjà affirmé dans ces pages : le Toyota RAV4 est plus amusant à conduire au quotidien que par le passé. La plateforme TNGA y est pour beaucoup, mais d’autres ajustements comme cette direction plus précise et cette suspension un brin plus ferme lui confèrent un comportement plus sain. 

Je dois malgré tout préciser que la suspension TRD (lire plus ferme) n’est pas idéale pour les routes usées de la Belle province. J’ai également pu me rendre compte que les passages de roues laissent entrer des bruits de roulement, l’insonorisation qui pourrait être bonifiée quelque peu. Il faudra attendre à l’été pour voir si ces bruits proviennent des pneus Bridgestone toutefois. 

Bien que renouvelé, le RAV4 de cinquième génération ne déroge pas de sa ligne de conduite : il s’adresse toujours à un public qui privilégie davantage le confort de roulement et la fiabilité plutôt que les sensations fortes dans les virages abordés à grande vitesse. 

Photo : V.Aubé

La mécanique 4-cylindres de 2,5-litres fait amplement le travail avec ses 203 chevaux de puissance et son couple optimal de 184 lb-pi, tandis que la boîte automatique à huit rapports est un modèle de transparence. Oubliez par contre le mode manuel qui n’apporte pas grand-chose de plus à la conduite, les changements de vitesses qui ne sont pas aussi rapides que ceux d’une boîte double embrayage par exemple.

Règle générale, le RAV4 Trail TRD Hors Route 2020 constitue un VUS sans histoire, fiable et très bien ficelé. Ce n’est pas pour rien que la valeur des modèles usagés est si élevée.

Photo : V.Aubé

Le mot de la fin
L’année 2019 aura été florissante pour le RAV4 qui a réussi l’exploit (le mot n’est pas trop faible) à reléguer la Honda Civic au second rang des ventes de voitures au Canada, les deux premières marches du podium qui sont toujours occupées par le F-150 de Ford et le Ram 1500. 

La refonte du modèle a clairement contribué à ce changement de la garde, tout comme l’étendue de la gamme, le RAV4 qui est disponible en plusieurs livrées, sans compter le modèle hybride et maintenant ce penchant hors route. Quant au RAV4 Prime hybride rechargeable, il devrait lui aussi faire un tabac lorsqu’il arrivera au printemps prochain.

On aime

Le sentiment de robustesse
Qualité d'exécution
Belle gueule

On aime moins

Moteur bruyant
Insonorisation à revoir à quelques endroits

La concurrence principale

Chevrolet Equinox
Ford Escape
GMC Terrain
Honda CR-V
Hyundai Tucson
Jeep Cherokee Trailhawk
Kia Sportage
Mazda CX-5
Mitsubishi Outlander
Nissan Rogue
Subaru Forester
Volkswagen Tiguan

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Toyota RAV4 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos du Toyota RAV4 Trail Off Road 2020