Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de l’Acura RDX 2020 : un modèle à suivre

Auto123 met à l’essai l’Acura RDX 2020 gâté de l’ensemble A-Spec

Cela fait un an que la nouvelle génération du VUS RDX est arrivée sur le marché. L’enthousiasme initial concernant l’apparence et les performances du nouveau produit a été estampillé et certifié par les propriétaires qui l’ont conduit au quotidien. Le RDX est désormais le modèle le plus vendu de la gamme nord-américaine de la division de luxe de Honda. Selon elle, il est également le deuxième VUS de luxe préféré des acheteurs américains dans ce segment.

En toute franchise, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Ce nouveau modèle a une allure soignée, offre des performances impeccables et propose un environnement intérieur confortable et de qualité supérieure. Un exercice utile consiste à comparer le modèle avec son grand frère, le MDX. Le RDX se mesure très avantageusement à son grand frère certes noble, mais qui commence à prendre de l’âge. 

Et quelle forme est-ce que ça prend, concrètement ? Et bien le RDX est élégant, agressif et présente un style extérieur rationnel alors que le MDX est carré et anonyme. Il est de plus doté d’un groupe motopropulseur réactif qui offre une conduite sportive là où le MDX agit davantage en professionnel à cravate. Et, bien sûr, il présente un habitacle beaucoup plus moderne avec des technologies plus avancées.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : D.Boshouwers

A-Spec
Notre modèle d’essai était équipé de l’ensemble A-Spec. Ce dernier ne modifie pas les performances, mais il contribue à rendre l’extérieur (et l’intérieur) beaucoup plus séduisant. Il colle le RDX sur des jantes en alliage plus grandes de 20 pouces (et des pneus plus larges) et le gâte de garnitures noires distinctives à l’intérieur et à l’extérieur. Des phares antibrouillard à DEL, des rétroviseurs latéraux rabattables électriquement, des logos uniques, etc., définissent aussi cette version. L’acheteur profite également d’une chaîne audio ELS Studio à 16 haut-parleurs avec son ambiophonique, d’un volant chauffant, de sièges en cuir Alcantara avec surpiqûres contrastantes, d’un pédalier sport en métal et de sièges avant ventilés (le chauffage est de série sur toutes les versions).

 

Photo : D.Boshouwers

Je crois que les acheteurs auront du mal à résister au petit supplément exigé pour obtenir cet ensemble qui rehausse vraiment l’attrait visuel du RDX. Mais comme nous l’avons dit, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un groupe esthétique qui n’augmente pas les performances du modèle.

La mécanique
Cela dit, le niveau de performance est déjà pas mal, donc l’approche A-Spec a sa place. Le seul moteur offert est un 4-cylindres turbo de 2 litres qui développe 272 chevaux et 280 livres-pieds de couple. Il fonctionne avec une transmission automatique à 10 vitesses. Au Canada, chaque version du RDX est équipée de série du système de transmission intégrale SH-AWD (Super Handling All Wheel Drive) d’Acura. Il fait partie d’une liste complète de caractéristiques et de fonctions que les acheteurs n’ont pas à sélectionner en option. Et, pour votre information, c’est oui pour Apple CarPlay, non pour Android Auto.

Photo : D.Boshouwers

Au cours de mon essai, j’ai eu l’occasion de guider le RDX sur la neige, mais pas lors de conditions particulièrement difficiles. Ce que j’ai retiré du système SH-AWD, c’est une efficacité toute en discrétion, à la hauteur de la réputation qu’il s’est forgée. Il envoie 70 % du couple aux roues arrière, puis 100 % de ce dernier à la roue de droite ou de gauche, selon les besoins. Cette caractéristique n’est peut-être pas ce qui convainc les acheteurs, mais elle est loin de les rebuter.

L’offre
En plus de l’ensemble A-Spec, livrable en échange de 5800 $, les acheteurs ont le choix d’améliorer leur RDX avec le groupe Tech à 3300 $. Ce dernier ajoute la surveillance des angles morts et de la circulation transversale arrière, des essuie-glace qui détectent la pluie, la navigation, ainsi que des ports USB aux places arrière. Notez qu’une seule version du RDX est offerte à la base, et ce, au prix de 43 990 $. Les groupes d’options sont là pour la rehausser.

On poursuit notre tournée avec le forfait Elite à 5500 $. Celui-ci propose une conception unique des roues, des rétroviseurs latéraux à atténuation automatique, des jets nettoyants pour les phares, des sièges arrière chauffants et un cuir perforé sur les sièges. Enfin, l’approche Elite Platinum vous offre, contre 10 000 $, des jantes distinctes, des phares avant adaptatifs, des phares antibrouillard à DEL, un jet pour laver la caméra arrière, l’affichage couleur tête-haute, des commandes de climatisation à la deuxième rangée, une caméra à 360 degrés, des sièges avant ventilés à 16 réglages électriques, tout comme des garnitures en bois véritable.

Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
Dans l’ensemble, le RDX offre un intérieur de haute qualité qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’on se trouve à bord d’un véhicule de luxe. Les sièges sont très confortables et la position idéale est très facile à trouver grâce à la fonction de réglage électrique à 12 positions et au support lombaire. De plus, le cuir Alcantara et les coutures contrastées de l’ensemble A-Spec ajoutent une belle touche à la palette de couleurs qui compte sur le noir et le rouge.

Dans l’ensemble, la qualité de la construction est irréprochable et il n’y a pratiquement pas de matériaux bon marché à bord ni de cliquetis ou de vibrations pour trahir des pièces qui ne sont pas assez serrées les unes contre les autres. 

La console centrale présente les différentes commandes en cascade, ce qui permet une disposition moins déroutante que ne le laisse penser son aspect chargé. Mais si vous préférez un design minimaliste et épuré, cette configuration, introduite avec la refonte l’année dernière, pourrait vous irriter. 

Photo : D.Boshouwers

Le grand écran de 10,2 pouces repose au sommet du tableau de bord et donne l’impression d’avoir été collé à cet endroit. J’attends avec impatience le jour où d’autres constructeurs vont pleinement intégrer ce dernier dans la conception du tableau de bord. On a l’impression qu’avec un petit effort, on pourrait tout arracher. Ces écrans sont là pour demeurer ; pourquoi ne pas les intégrer pleinement dans le design ?

Une dernière tare concerne ce détestable pavé tactile situé sur la partie inférieure de la console. On dirait qu’il a été conçu spécialement pour nous frustrer et nous faire sacrer chaque fois qu’on tente de sélectionner une fonction au passage d’une bosse. Heureusement, la majorité des commandes sont aussi accessibles via des boutons situés ailleurs. Mais de grâce, faites comme chez Mazda et remplacez le pavé par une molette. 

Photo : D.Boshouwers

Assistances à la conduite et dispositifs de sécurité
En tant que VUS haut de gamme qui se respecte, le RDX 2020 est doté d’une pléthore de caractéristiques de sécurité et de systèmes d’assistance à la conduite qui va de l’essentiel à l’indispensable, mais qui passe aussi par l’ennuyeux. Vous bénéficiez, par exemple, de systèmes pour l’alerte de collision frontale, l’avertissement de changement de voie, l’aide au maintien de la trajectoire, la surveillance des angles morts et la résistance aux sorties de voie. Une caméra de recul offrant plusieurs angles et des feux de route automatiques sont aussi de la partie. Notez également que le RDX 2020 a obtenu la meilleure cote possible dans la catégorie « Top Safety Pick+ » de l’IIHS (Insurance. Institute for Highway Safety).

Pour un VUS compact, le RDX offre un volume de chargement arrière décent avec 881 litres lorsque vous incluez les bacs de chaque côté du coffre qui peuvent être utilisés pour empêcher vos sacs d’épicerie de se renverser. Avec les sièges baissés, vous pouvez entasser jusqu’à 2260 litres de marchandises dans le RDX.

Photo : D.Boshouwers

Sur la route
Il se trouve que j’ai conduit le RDX une semaine après le MDX. Le contraste a été à l’avantage du petit VUS d’Acura. Le RDX offre une accélération vive et une tenue de route précise grâce, d’une part, à une direction ferme et réactive et, d’autre part, à la rigidité de son châssis. Le plus grand compliment que l’on puisse faire à un VUS aux ambitions sportives est peut-être de dire qu’il se conduit comme une voiture sport. Le RDX répond à ces critères. Une bonne note aussi pour le mode Sport. Ce dernier est souvent inutile avec certains produits, mais il se montre efficace avec le représentant d’Acura. Il retarde certes les passages de vitesses, mais les paramètres plus serrés assurent une dynamique de conduite beaucoup plus intéressante qu’en mode Normal.

Le moteur 4-cylindres turbo de 2 litres fournit de son côté une puissance suffisante pour gérer ce qui est, pour un VUS compact, un poids important à 2280 kg. Certains ont réclamé une option V6 avec le RDX, mais franchement, je n’en vois pas la nécessité.

Photo : D.Boshouwers

Consommation de carburant
L’Acura RDX 2020 affiche une cote de consommation de 11 litres aux 100 km en ville, 8,6 litres sur l’autoroute, le tout pour un combiné de 9,9 litres. Cependant, avec l’ensemble A-Spec et les roues plus grandes, le rendement est un peu plus faible à la pompe, avec 11,3, 9,1 et 10,3 litres aux 100 km, respectivement. Comme d’habitude, la conduite en hiver fait des ravages, de sorte que mon total après une semaine de conduite (surtout en ville) a été de 13,5 litres aux 100 km. J’aurais peut-être pu désactiver le mode Sport et l’améliorer, mais je me serais moins amusé. 

Conclusion
L’Acura RDX 2020 est un excellent choix dans le segment des VUS compacts haut de gamme, même avant qu’on tienne compte de son prix relativement modeste par rapport à celui des gros canons allemands. 

Photo : D.Boshouwers

L’ensemble A-Spec confère au produit des prétentions sportives supplémentaires sans pour autant lui injecter des stéroïdes. Le RDX est un athlète agile et réactif, doté d’une pédale d’accélération nerveuse, d’un combo moteur-transmission prêt pour le boulot, d’un mode Sport qui fait vraiment la différence et d’un châssis correctement rigide. 

Vous pouvez ajouter à cela un ronronnement séduisant sous le capot, un intérieur de grande classe et l’absence de tout problème majeur. Il y a la question de la consommation de carburant, mais si vous faites un mélange plus équilibré que moi entre la conduite en ville et sur autoroute, vous devriez faire mieux sur ce plan.

Photo : D.Boshouwers

On aime

Très belle allure, particulièrement avec le traitement A-Spec
Bonne accélération et une maniabilité exemplaire
Son de moteur séducteur
Un mode Sport digne du nom
Qualité de construction

On aime moins

Pas d’intégration Android Auto
Un console central encombré
Le pavé tactile du console
Consommation essence

La concurrence principale

Audi Q5
BMW X3
Cadillac XT5
Infiniti QX50
Jaguar F-Pace
Lexus NX
Lincoln Corsair
Mercedes-Benz GLC
Porsche Macan
Volvo XC60

Photo : D.Boshouwers

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Acura RDX 2020
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :D.Boshouwers
Photos de l'Acura RDX 2020